Essai Renault Talisman dCi 160, nouveau nom, nouveaux codes !

Comme chez Peugeot avec la 508, Renault ne commercialise plus qu’un seul modèle de berline. Adieu donc Laguna ou Latitude et place maintenant à la Talisman. Voici nos impressions. Essai Renault Talisman dCi 160.

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-Auto

Notre vidéo Essai Renault Talisman dCi 160 EDC

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-AutoLa Renault Talisman rejoint le segment des berlines généralistes dominé actuellement par la Peugeot 508, suivi de la Citroën C5 et des Volkswagen Passat ou Ford Mondeo. Conçue sur la nouvelle plateforme modulaire inaugurée par l’Espace, elle mesure 4,85 mètres de long, soit 15 cm de plus que la Laguna. L’empattement est aussi important avec 2,8 mètres. Le constructeur souhaitait concevoir une berline statutaire, le résultat est plutôt convainquant. Avec sa carrosserie trois volumes, sa ceinture de caisse haute et surtout ses portes-à-faux réduits, la Talisman affiche une belle prestance. Elle apparaît également dynamique avec un capot imposant, une face avant massive et une double sortie d’échappement chromée. On la reconnait très facilement de jour comme de nuit avec une identité visuelle très marquée, des feux de jour à LED en forme de C et des feux arrière à effet 3D qui se prolongent jusqu’au logo. On fera juste une remarque concernant la caméra de recul qui dépasse, un détail disgracieux. Nous avions à l’essai un modèle doté de la finition haute Initale Paris, qui offre en série de très belles jantes de 19 pouces diamantées et des phares à LED. Mais qu’en est il des autres niveaux ? Et oui, la Talisman ne suit pas l’exemple de l’Espace, qui affiche, lui, le même design sur toutes ses finitions, c’est dommage. Pour bénéficier donc des feux à LED à l’arrière, des vitres teintées ou de la double sortie d’échappement chromée, il faut partir au moins sur le troisième niveau de finition Intens.

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-AutoEn montant à bord, notre premier regard se tourne vers le grand écran tactile de 8,7 pouces présenté en format portrait au centre de la planche de bord. Encore une fois, contrairement au monospace, il faut opter pour la finition Intens pour s’en munir. Autrement, la Talisman reçoit un minuscule écran multimédia ou une tablette de sept pouces. La présentation est plutôt soignée avec des matériaux assez flatteurs et une harmonie de couleur intéressante. Les assemblages sont dans l’ensemble bons à l’exception de la console centrale qui bouge un peu ou de l’accoudoir qui grinçait sur notre modèle. Précisons que les véhicules mis à dispositions sont encore des pré-séries. A l’avant, les passagers sont installés très confortablement et le conducteur trouve vite sa position de conduite idéale. Les sièges peuvent être chauffés ou ventilés, voir massants avec plusieurs modes et degrés d’intensité. A la fois tactile ou pilotable depuis une molette, le système multimédia R-Link 2 est très intuitif et tout de suite facile à prendre en main. Il regroupe l’ensemble des fonctions du véhicule, la navigation, la partie audio ou encore la possibilité de personnaliser l’habitacle avec différentes couleurs Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-Autod’ambiance intérieure ou de compte-tours. Le reste des commandes est très facilement accessible, seul le bouton du régulateur/limiteur est toujours déporté. Notre modèle à l’essai et sa finition Initiale Paris est bien fourni, pour la sécurité on retrouve un affichage tête haute, très pratique, un régulateur de vitesse adaptatif, un freinage d’urgence et un système d’alerte de distance. Ces éléments sont disponibles sur les trois premiers niveaux de finition dans un pack d’aide à la conduite pour 1.350€. A cela s’ajoutent l’alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance des panneaux, les feux de route automatiques, un avertisseur d’angle mort, une caméra de recul, un park assist et un système HiFi Bose à 13 haut-parleurs.

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-AutoLa Talisman se place en haut de la catégorie en terme d’habitabilité. L’espace offert aux places arrière est très important et la banquette se montre confortable. Les passagers ont à leur disposition deux prises USB et une prise 12 Volt. Le coffre et son ouverture automatique par mouvement du pied est lui aussi conséquent, avec un volume de 608 litres, le plus vaste du segment derrière la Skoda Superb. Seul reproche, on aperçoit la base des enceintes. C’est une faute de goût mais il faudra surtout le prendre en compte lorsque vous implanterez une valise au fond. 28 litres de rangement sont répartis à bord, avec un compartiment profond sous la console centrale, deux porte-gobelets, des bacs de porte et un grand espace sous l’accoudoir qui se prolonge pouvant recevoir une bouteille d’eau et réfrigéré de surcroît.

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-AutoSous le capot, la berline française propose cinq motorisations, deux blocs essences de 150 ou 200 ch et trois Diesel de 110, 130 ou 160 ch. Ce dernier équipait notre modèle. Avec 380 Nm de couple, il nous a semblé amplement suffisant et à l’aise sur tous les terrains. Nous avons apprécié son silence de fonctionnement notamment en ville. La boîte à double embrayage EDC à 6 rapports est un exemple de douceur et d’efficacité, dénuée de tout reproche. Cette mécanique se montre plutôt sage en terme de consommation avec des moyennes retenues d’environ 5l/100 km sur voie rapide, un peu plu de 6l sur autoroute et 7,5l en ville. Mais attention à l’autonomie, le réservoir est petit, seulement 52 litres voir 47 litres avec le 4Control, un peu juste pour une routière…

Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-AutoLe sélecteur de conduite Multi-Sens offre quatre modes, Confort, Neutre, Sport ou Individuel pour vos propres réglages. Il intervient sur la réponse à l’accélérateur, la direction, la cartograhie moteur, les passages de rapport, l’amortissement et le 4Control. En Confort, la voiture soigne particulièrement bien ses occupants, c’est d’autant plus appréciable quand on sait qu’elle repose sur une monte de 19 pouces. Sur route nous avons privilégié le mode neutre qui rigidifie le châssis et surtout la direction qui était trop légère. Enfin, sur route sinueuse le mode sport est un régal surtout avec le 4Control. Ce dispositif à quatre roues directrices, déjà présent sur la Laguna, est en place de série dès le dernier niveau de finition (en option sur Intens-1700€). En dessous de 50 km/h, les roues arrière braquent dans le sens inverse des roues avant et inversement au deçà (50 km/h en mode confort, 60 km/h en mode neutre et 80 km/h en mode Essai Renault Talisman dCi 160 - Vivre-Autosport). Cela apporte un réel plus à la conduite. D’une part, à faible vitesse, le rayon de braquage est fortement réduit, idéal pour les manœuvres ou autres rues étroites. D’autre part, la tenue de route est encore plus saine avec des trajectoires précises, une efficacité redoutable digne d’une voiture à plus faible volume, un régal. La Talisman démontre ainsi qu’elle peut être polyvalente.

Côté tarifs, notre berline haut de gamme est vendue à partir de 27.900€ avec le bloc dCi 110 et 36.500€ avec le moteur dCi 160. Ce dernier rentre dans la case bonus/malus neutre avec des rejets de CO² de 118 g/km.

Conclusion

La Talisman remplace avec brio la Laguna vieillissante et la Latitude qui s’est vite fait oublier… Avec son design plus consensuel, ses bonnes prestations en termes de confort et d’habitabilité et ses équipements modernes, elle a les qualités requises pour gagner des parts de marché.

Nos photos Essai Renault Talisman dCi 160 EDC Intens – Gris Cassiopée métallisé – Cuir Riviera Noir

 


Autres articles

2 Commentaires

  1. michel dit :

    La justesse de jugement des journalistes Peugeotphiles par excès, me satisfait.

  2. Pascal dit :

    J’aime beaucoup ! Bravo Renault

Laisser un commentaire