Essai Ford Mondeo Hybrid : à la conquête de l’Europe

Essai Ford Mondeo Hybrid - Vivre Auto

Ford s’attaque au marché des berlines hybrides en Europe. C’est une première pour le constructeur qui ne commercialisait que des versions thermiques sur notre Vieux Contient. Aux Etats-Unis, c’est pourtant le deuxième constructeur de véhicules hybrides, derrière Toyota. Essai Ford Mondeo Hybrid.

Essai Ford Mondeo Hybrid - Vivre AutoPlus de deux ans se sont écoulés depuis la commercialisation de la nouvelle Ford Mondeo aux Etats-Unis. Il aura fallu être patient pour la voir enfin sur nos routes, l’implantation d’une nouvelle usine à Valencia en Espagne, où elle est produite, y est pour quelque chose. Pour marquer le coup, Ford laisse du choix aux clients avec une large gamme de moteurs, trois types de carrosserie et surtout une version hybride inédite. Pour la première fois, le constructeur propose cette technologie en Europe, nous avons choisi de l’essayer pour vous.

Pour s’offrir cette nouvelle Ford Mondeo Hybrid il faudra faire l’impasse sur le hayon ! Mais même en carrosserie quatre portes, elle affiche une jolie ligne générale. En option, les feux dynamiques à LED apporteront encore plus d’esthétique et une vision optimale. « Hybride » ne signifie donc pas forcément « design fade ». On regrette cependant qu’elle ne soit livrée qu’en jantes 16 pouces, le catalogue ne proposant pas d’autres montes. Dommage pour le style, bien pour l’économie de carburant.

Ford Mondeo Hybrid intérieur - essai Vivre AutoA bord, la qualité est en hausse par rapport à la précédente génération. Les matériaux sont de qualité et les assemblages bons. Du plastique moussé arbore la partie supérieure de la planche de bord. Sur cette version hybride, le tableau de bord perd le compte-tours mais gagne un deuxième écran multifonction de 4,2 pouces. Globalement la présentation de cet habitacle est soignée et petit plus, un éclairage d’ambiance à LED personnalisable agrémente le tout.

De série, le système multimédia Sync 2 offre radio, lecteur CD, USB, entrée AV, carte SD et le Bluetooth en streaming qui nous a convaincu avec aucune coupure de son relevée. Cette interface et son écran tactile de 8 pouces est conçue par Microsoft, on le reconnait à l’architecture des menus par couleur, avec une utilisation plutôt ergonomique. Ce système est couplé à une commande vocale qui vous permet de régler par exemple votre température de climatisation, votre fréquence de radio ou encore choisir une adresse de destination dans la navigation. Nous l’avons testé, dans l’ensemble il répond assez bien malgré quelques petits ratés, mais en articulant bien pas de problème. Il se montre utile pour régler ces paramètres sans quitter la route des yeux.

Ford Mondeo Hybrid coffre - essai Vivre AutoLes passagers arrière sont très bien lotis mais le gros point faible de la Ford Mondeo Hybrid c’est son coffre, c’est bien dommage au vu du gabarit ! Déjà privée de hayon, la berline se contente d’un volume de 383 litres, certes une Peugeot 508 Hybrid4 ne fait guère mieux (347 litres), mais sa forme biscornu et l’absence de plancher plat empêche le chargement de certains objets. De quoi rebuter les familles ou les professionnels, à l’instar des Taxis et VTC. De ce point de vue, le leader japonais de l’hybride fait mieux. Pour le reste, les rangements sont nombreux et les occupants arrière disposent d’une prise 220 V.

Ford Mondeo Hybrid intérieur - essai Vivre AutoPassons maintenant à la technique. Comment ça fonctionne ? Sous le capot on retrouve un moteur essence 2.0 litres Atkinson de 141 ch spécialement conçu, il est associé à deux moteurs électriques, le premier de 88 kW (120 ch) vient assister les roues avant, tandis que le second, logé sous les sièges arrière, recharge la batterie lors des phases de décélération ou de freinage. L’ensemble cumulé offre une puissance totale de 187 ch et un couple de 173 Nm. Le système fonctionne en toute autonomie, on oublie donc les modes 100% électrique « EV » et charge « Save » que l’on retrouve habituellement sur les modèles hybrides. Et ce n’est pas plus mal, on rejoint ainsi l’objectif de Ford qui est de conserver le même comportement au volant qu’une version thermique tout en améliorant sa conduite pour la rendre plus économe. Sur le tableau de bord, l’affichage indique quel moteur est en service ou le nombre de kilomètres parcourus en tout électrique. C’est assez clair et simple.

Ford Mondeo Hybrid - essai Vivre AutoContact enclenché, dans le silence bien sûr, on constate un petit détail dérangeant, le guidage de la boîte de vitesses. Il n’est pas des plus pratique avec le mode L, pour le blocage de la première vitesse, situé en dernière position, il aurait été plus judicieux de le disposer un cran avant. Sélecteur bien enclenché, nous démarrons par un parcours en agglomération. Il est alors possible de rouler seulement avec le moteur électrique en conduite très douce. Ne vous attendez donc pas à partir en flèche en mode tout électrique. Il faut être très doux avec la pédale de droite ce qui implique des démarrages lents mais la possibilité de rouler sans le moteur essence pendant presque 3 km. Une fois en marche, ce dernier se coupe automatiquement dès lors qu’on lâche le pied de la pédale d’accélérateur.

Ford Mondeo Hybrid intérieur - essai Vivre AutoLa boîte CVT à variation continue, souvent désagréable sur des motorisations 100% thermique est ici très plaisante, relativement discrète et efficace. Elle fera hurler le moteur si vous appuyer sur le champignon ou en conduite dynamique mais ce n’est pas ce que l’on attend d’une hybride. D’autant plus que le couple de 173 Nm n’autorise pas des performances spectaculaires mais se montre suffisant pour les reprises et les dépassements.

Sur route, en accélération on est principalement sur du thermique, assisté par l’électrique. Une fois la vitesse stabilisée à 110 km/h comme à 130 km/h, le moteur électrique prend le relais un moment jusqu’à ce que le moteur essence s’enclenche en toute discrétion. Nous saluons par ailleurs le travail apporté par les ingénieurs sur l’insonorisation qui est extrêmement bien maîtrisée.

Ford Mondeo Hybrid - essai Vivre AutoEst-ce que cette Ford Mondeo est économique ? La réponse est oui, comme en démontre notre exemple. Sur 441 km, le moteur électrique à parcouru tout seul 184 km soit plus d’un tiers (41%) du parcours total. Sur cette même distance, notre consommation moyenne s’est affichée à 5,9 l/100 km sans forcément jouer la carte de la conduite économique à chaque fois. Avec le plein complet l’autonomie se porte à environ 850 km. La batterie lithium-ion de 35 kW se régénère assez fréquemment, sur différents parcours, l’ordinateur nous a indiqué qu’elle s’était rechargée jusqu’à 99%. Nous aurions aimé que le frein moteur soit un peu plus important, comme c’est le cas sur de nombreuses voitures hybrides. La Mondeo dispose en revanche d’une assistance en descente activable depuis un bouton sur le levier de vitesse. Le bilan est donc très positif. Il est logique que si vous ne réalisez que de la route, l’utilisation de l’hybride est limité. Pour autant nos trajets en comprenaient beaucoup. Nous avons également apprécié l’excellent comportement routier avec à la fois des suspensions qui filtrent très bien les irrégularités de la route et une tenue de route sécurisante.

Ford Mondeo Hybrid - essai Vivre AutoAffichée à 33.700€ la Ford Mondeo Hybrid profite d’un bonus de 1.685€. Dans de nombreuses régions la carte grise est gratuite. Quant aux sociétés, la TVS est exonérée pendant 8 trimestres. Disponible uniquement en finition Titanium, elle est très bien dotée ! Feux automatiques, détecteur de pluie, climatisation automatique, sièges sport et sellerie cuir, aide au démarrage en côte, freinage d’urgence, aide au stationnement avant et arrière, lecture des panneaux, détecteur de franchissement de ligne, accès et démarrage sans clef, GPS… La liste des options comporte la peinture métallisée (700€), le régulateur adaptatif (500€), l’alarme (350€), le toit ouvrant (450€), le détecteur d’angle mort (700€), les feux à LED avec sièges électriques (800€), le Park Assist (250€), la caméra de recul (300€) et le système Hifi Sony et ses 11 haut-parleurs (650€). Par rapport à la concurrence, la Mondeo est au même prix qu’une Toyota Prius Hybrid à équipements équivalents. Mais cette dernière propose d’autres finitions qui la rendent accessible sous les 29.000€. Chez Peugeot, la 508 Hybrid4 s’affiche à 44.250€.

Conclusion

Premièrement nous sommes ravis de voir les modèles hybrides de Ford arriver en Europe, un marché qui ne compte pas beaucoup de berlines à l’heure actuelle. Si la silhouette quatre portes et la forme du coffre de cette Mondeo Hybrid ne vous dérange pas, elle a de nombreux atouts pour vous séduire, comme sa sobriété, son confort de conduite et ses équipements. D’autant plus qu’avec son bonus elle revient moins chère que la version Diesel TDCi 150, plus onéreuse à entretenir.

 

Autres articles

  • Essai Peugeot 508 Hybrid4Essai Peugeot 508 Hybrid4 Souvenez vous, la dernière berline Peugeot proposant quatre roues motrices et une puissance de 200 ch était la fabuleuse 405 T16. Aujourd'hui, après 20 ans, le lion propose une version aux […]
  • Essai Mitsubishi Outlander PHEVEssai Mitsubishi Outlander PHEV Mitsubishi se lance dans l'hybride et pas à moitié ! Voici le premier 4x4 hybride rechargeable au monde à l'essai. Un an après le lancement du Mitsubishi Outlander de troisième […]
  • Essai Volvo V60 D6 AWD Plug-In HybridEssai Volvo V60 D6 AWD Plug-In Hybrid Premier véhicule hybride rechargeable au monde, le Volvo V60 Plug-In Hybrid met la barre haut. Nous avons pris son volant pour juger de l'efficacité de cette technologie. Le Plug-In […]

1 commentaire

  1. david dit :

    C’est un premier début mais il y a encore des efforts à faire pour rivaliser avec Toyota.

Laisser un commentaire