Essai nouvelle Volkswagen Passat SW TDI 150

Volkswagen Passat SW 8 - essai Vivre Auto

Récemment élue voiture de l’année 2015, la nouvelle Volkswagen Passat s’offre une nouvelle ligne et monte en gamme. Essai de la variante break.

La Passat est le modèle le plus populaire de chez Volkswagen voir même au sein du groupe VAG. En France, la tendance actuelle c’est la catégorie des SUV compacts, mais les breaks ont toujours leur clientèle notamment chez les professionnels. Deux tiers des Passat sont d’ailleurs commercialisées dans cette déclinaison.

Nouvelle Passat SW - essai Vire AutoAprès cinq ans de carrière, la septième génération de Passat passe le relais à un nouveau modèle 100% inédit. D’emblée on est surpris par son design bien plus caractériel. En effet, beaucoup d’éléments esthétiques ont été apportés pour dynamiser l’ensemble ! Apparitions de plis et d’arêtes, jupes latérales marquées, barres de toit collées à la carrosserie… De plus la hauteur de caisse a été réduite de 14 mm et la largeur gagne 12 mm. Mais ce qui marque le plus c’est la partie avant. La grille de calandre et ses quatre barrettes chromées est extrêmement large, s’inclinant vers les blocs optiques, même schéma pour le bouclier. Peut-être que cette nouvelle Passat séduira les personnes réfractaires au style classique des anciens modèles ? Sur le plan technique, elle repose sur la plateforme modulaire MQB du groupe VAG. De ce fait, les dimensions évoluent, la longueur des porte-à-faux est réduite et l’empattement s’allonge de 79 mm, de quoi améliorer l’habitabilité qui gagne 33 mm de long.

intérieur nouvelle Passat - essai Vivre AutoEt de la place il y en a ! A l’arrière, l’accès est facile en raison de la forme du pavillon et l’espace offert aux passagers est très généreux. Seul le passager du milieu se sentira à l’étroit. Pareil pour le coffre qui offre un volume de chargement compris entre 650l et 1.780l, soit 47 litres de plus, le meilleur dans la catégorie. La modularité est très bien étudiée avec des sièges qui se rabattent à l’aide de poignées depuis le coffre ou encore le cache-bagages qui se replie d’une simple pression. Si le hayon est électrique, comme sur notre modèle, deux passages de pied sous le bouclier arrière active l’ouverture. Enfin, on apprécie les nombreux rangements disponibles à bord.

intérieur nouvelle Passat - essai Vivre AutoA l’avant, on retrouve l’esprit de la précédente Passat mais avec des modifications esthétiques. Les aérateurs sont par exemple encastrés soigneusement dans une grille présente tout au long de la planche de bord, ce qui rappelle la calandre. Au centre, la montre est fidèle à son poste. Réservé à la finition haute Carat Edition, le tableau de bord est digital comme sur l’Audi TT. Pour les autres versions, les compte-tours traditionnels sont très lisibles. La qualité des matériaux et des assemblages est excellente et le plastique moussé s’étend jusqu’en bas de la planche de bord. Rien à redire donc. Les sièges sont enveloppants et en option, peuvent offrir jusqu’à 14 sélections de réglages électriques ainsi que la fonction massage (ErgoActive – 1.172€). L’ergonomie ne nous a pas posée de problème tout au long de notre essai. Mention spéciale pour le système multimédia et son écran tactile de 6,5 pouces (ou 8 pouces en option). Extrêmement fluide, la navigation dans les différents menus est très agréable et fonctionnelle. Une intérieur nouvelle Passat - essai Vivre Autobarre sous l’écran permet, lorsqu’elle détecte le passage de votre main, d’afficher le menu du bas, ce qui libère de l’espace en mode GPS, par exemple. De dernier cri, le système embarqué est compatible avec la duplication d’écran smartphone MirrorLink. Seulement pour l’instant très peu de mobiles sont compatibles, mais de nouvelles interfaces devraient voir le jour bientôt. Autre innovation, l’application Car-Net vous permet de planifier à distance vos prochains trajets ou de connaître l’état du véhicule ainsi que sa position. Si l’on continue de regarder la liste des équipements que propose cette nouvelle Passat, on se rend vite compte que le segment des berlines premium est à sa portée sur ce plan. En plus des classiques détecteurs d’angle mort, lecture des panneaux, freinage d’urgence, maintien dans la trajectoire, on trouve des équipements plutôt inédits pour une berline généraliste comme la conduite automatisée dans les embouteillages (Traffic Jam Assist), l’immobilisation du véhicule en cas de non activité du conducteur (Emergency Assist), ou l’assistance de remorque (Trailer Assist).

Nouvelle Passat SW - essai Vire AutoLa Passat est disponible avec de nombreuses motorisations, en essence les TFSI 125 et 150 ch et en Diesel les TDI 120, 150, 190 et 240 ch. Pour notre essai, nous avons choisi le TDI 150 qui représente le cœur de gamme. Assez puissant mais pas trop pour obtenir une consommation raisonnable, de quoi satisfaire de nombreuses personnes, ce que nous allons vérifier. Contact enclenché le moteur est un peu bruyant mais devient ensuite plus discret une fois que la température grimpe. Aucune vibration ne se fait ressentir. Ce bloc offre une très large plage d’utilisation avec un couple de 340 Nm disponible entre 1.750 et 3.000 tr/mn ce qui se traduit par d’excellentes reprises et une souplesse d’utilisation. Facturée 1.520€ de plus, la boîte automatique à double embrayage DSG offre un réel agrément de conduite. Les passages de rapports sont rapides et discrets. Grâce au système de freinage automatisé, qui lorsque vous lâchez la pédale de frein, la voiture continu de freiner, les trajets en ville et les embouteillages deviennent moins désagréables pour la jambe droite. Avec 85 kg de moins que la précédente génération et des moteurs 20% plus économiques, notre modèle d’essai s’est contenté de moins de 6 l/100 en mixte et pas plus de 7,1 l/100 km en usage 100% urbain. Le stop&Start est discret et rapide au redémarrage. De série dès notre niveau de finition (Carat), le système Parck Assist permet le stationnement automatisé sur les places de parking en créneau ou en bataille. Parallèlement Volkswagen propose le Area View, qui, par le bai de quatre caméras offre une vue à 360°. Prix de l’option, 935€…

Nouvelle Passat SW - essai Vire AutoSur le plan du confort, notre Passat disposait de la suspension pilotée. Facturée 1.230€, elle offre quatre modes de conduite (Confort, Normal, Sport ou Individual) qui interagissent sur la direction, les suspensions, le moteur et la boîte de vitesses. Nous avons privilégié le mode confort tout au long de notre essai sauf sur route ou le mode sport offre plus de stabilité. Bien campée sur ses quatre roues, la Passat est sécurisante. Elle n’est pas aussi dynamique qu’une Peugeot 508 mais ses liaisons au sol sont sans reproche. Pour les régions froides, le TDI 150 peut être associé à une transmission intégrale en boîte manuelle pour le même prix que la version DSG.

Facturée à partir de 27.100€, la nouvelle Passat est un peu plus chère que ses concurrentes directes Peugeot 508, Mazda 6, Ford Mondeo… Elle offre en échange une meilleure habitabilité, du choix dans les moteurs et transmissions, et un accès à une grande liste d’équipements, ce qui malheureusement fait vite monter la note.

Conclusion

Cette nouvelle Passat monte en gamme et s’offre un look bien plus dynamique qu’auparavant ! Avec le moteur TDI 150 et la boîte DSG c’est une vraie routière, agréable à conduire et confortable. De plus, avec son habitabilité record, elle fera le bonheur des familles mais aussi des professionnels. Avec sa liste d’équipements ultra-moderne, elle vient titiller le segment des berlines premium, mais cela à bien sûr un coût.

 

Autres articles

1 commentaire

  1. pedro78 dit :

    Toujours aussi beau dedans

Laisser un commentaire