Essai Renault Laguna Estate GT 2.2 dCi 180

Après quelques années de carrière discrète, la Renault Laguna s’est offert un restylage qui lui donne une nouvelle image. C’est l’occasion de nous montrer ses talents, surtout lorsque l’agrément de conduite est mis en avant !

vivre-auto-renault-laguna-estate-gt-dci-180-essai-10Le restylage apporté à la Renault Laguna en fin d’année dernière lui a donné un nouveau visage beaucoup plus séduisant. La face avant change radicalement, son bouclier opte pour une nouvelle calandre noire laquée avec des ajouts de chromes. Mieux intégrés, les phares ont été redessinés et possèdent dorénavant des paupières. Une vraie personnalité se dégage ainsi de la Laguna. Dommage que l’arrière n’est pas été touché par ce lifting pour la berline. Sur notre version Estate la poupe est en revanche toujours réussie. Seuls les feux sont désormais fumés. En finition GT, la voiture est dotée de jantes 18 pouces anthracite, de rétroviseurs noirs laqués et de deux sorties d’échappement chromées. Notre modèle est livré avec la teinte métallisée spéciale « Bleu Malte » qui lui va à merveille. Moins fade que l’ancienne version, cette Laguna restylée nous a séduits.

vivre-auto-renault-laguna-estate-gt-dci-180-essai-20L’intérieur est similaire au modèle précédent et l’habitacle est toujours assemblé avec soin, cependant la finition reste en retrait face à une Citroën C5 ou une Peuegot 508. De même pour ce qui est des bruits parasites, où la marque au losange a encore quelques progrès à réaliser. On se rattrapera avec une simplicité des commandes, l’ergonomie est plutôt bonne et les équipements comme la carte mains libres ou le frein de parking automatique facilitent grandement la vie au quotidien. Des nouveautés ont d’ailleurs fait leur apparition, comme le système BOSE Sound System et ses 10 haut-parleurs ou encore le GPS Carminat TomTom en version Live. Ce dernier dispose d’informations en temps réel comme la météo, l’info trafic, l’accès internet ou encore les alertes de radars mobiles avec le service Coyote. La finition GT se démarque à l’intérieur par son volant sport en cuir, ses inserts aluminium sur la planche de bord, et ses sièges mi cuir mi alcantara. Il est possible de personnaliser encore plus sa Laguna en ajoutant l’option « Pack GT Line ». Facturé 1 500 € vous disposerez de décors aluminium, du pédalier en aluminium et de sièges avant électriques chauffants et à mémoire. La version Estate est un vrai break, puisque son coffre est assez généreux. L’accès est large et l’on apprécie aussi l’ouverture de la lunette arrière. Le volume de chargement disponible est de 450 litres, s’étendant jusqu’à 1 593 litres. Très facilement, les dossiers 1/3-2/3 se rabattent à l’aide d’une commande le long des sièges ou depuis le coffre et l’on obtient ainsi un plancher plat.

vivre-auto-renault-laguna-estate-gt-dci-180-essai-14La finition GT équipée du système 4Control est disponible avec les quatre motorisations Diesel : dCi 130, dCi 150, dCi 175 BVA6 et dCi 180. C’est avec cette dernière déclinaison que nous avons essayé la Laguna. Ce bloc 4 cylindres de 1 995 cm3 développe une puissance de 180 ch, mais surtout un couple de 400 Nm disponible à 2 000 tr/mn. Plutôt silencieux, il sait se montrer très disponible à la moindre sollicitation de la pédale, tout en proposant un style de conduite confortable grâce à son couple. La transmission s’effectue avec une boîte de vitesses manuelle de 6 rapports qui ne souffre d’aucun reproche. Après plusieurs kilomètres on peut dire que le dCi 180 est très polyvalent ! Il offre un très bon agrément de conduite selon vos envies, conduite souple ou dynamique. Et cela va de pair avec le châssis 4Control ! Inauguré sur la Laguna 3, rappelons brièvement le principe du châssis 4Control, qui intègre 4 roues directrices. En dessous de 60 km/h, les roues arrière braquent dans le sens opposé de celles du train avant, avec un angle maximum de 3,5°. Deux avantages sont alors offerts : des manœuvres facilitées grâce à un diamètre de braquage diminué et des angles volant réduits grâce à une direction plus directe, spécialement paramétrée. On apprécie ainsi une stabilité exemplaire en courbes. La précision de conduite est réelle, et c’est un vrai régal, d’autant plus que la direction est précise et la large jante du volant offre une bonne prise en main. Très sécurisante la Laguna GT profite d’un freinage très endurant. On aurait même envie de tester la voiture avec un moteur encore plus puissant, mais malheureusement le dCi 180 est le fleuron de la gamme GT, Renault ayant abandonné la commercialisation de son 2.0 l Turbo essence. Enfin, côté confort, comme pour l’esthétique Renault à jouer la carte du dynamisme, avec une berline un peu plus raide, surtout avec ses roues de 18 pouces. Si vous souhaitez plus de confort il est possible d’opter pour une monte en 17 pouces.

vivre-auto-renault-laguna-estate-gt-dci-180-essai-06Le système 4Control s’est généralisé dans la gamme puisqu’il est disponible avec toute la famille des dCi à l’exception du 110. Les adeptes de la BVA pourront également en profiter avec le dCi 175 BVA6. La version dCi 180 est vendue au tarif de 32 800 €, et plus de 38 000€ avec les options, ce qui peut laisser réfléchir le client lors de la signature. Même le dCi 130 est à plus de 30 000€ au catalogue. La finition GT se rattrape avec sa liste d’équipements proposés en série. Au chapitre des consommations, Le 2.0 dCi est sobre et se contente de 7 l/100 km en usage mixte. Sur route nous avons réalisé une consommation moyenne de 5,4 l/100 km. Le réservoir de 66 litres permet donc une autonomie de plus de 1 000 km. A l’achat vous devrez vous acquitter d’un malus de 200€, c’est raisonnable pour un moteur de 180 ch, mais à 2 g de CO² prêt le malus aurait pu disparaitre.

Conclusion

Avec sa Laguna GT, Renault nous propose une berline polyvalente capable d’être sportive et sage à la fois. Le 4Control est une vraie révolution, et son intégration dans la famille Laguna est une réussite. Les premières années de la Laguna ne lui ont pas été favorables, notamment à cause de son design, mais aujourd’hui la marque a su corriger le tir en proposant une nouvelle image.

 

Laisser un commentaire