Essai Nissan Navara NP300 King Cab dCi 160, prêt à l’emploi !

Les nouveautés sur le segment des pick-up se poursuivent, c’est au tour de Nissan de remplacer son modèle. Essai Nissan Navara NP300 King Cab. 

Essai Nissan NP300 Navara

essai Nissan Navara NP300 2016

Le nouveau NP300 Navara troque sa face avant de Pathfinder contre un style plus fluide.

Après notre essai du nouveau Mitsubishi L200, passons à une tout autre référence, le Navara. Présenté en première mondiale au dernier salon de Francfort, il remplace un modèle vieux de 10 ans. Pour l’occasion, le pick-up nippon change de nom et s’appelle maintenant NP300 Navara, comprenez NP pour Nissan Pick-up et 300 pour la gamme. Sa plateforme servira prochainement de base pour les futurs pick-up de Renault (Alaskan) et Mercedes. Cette nouvelle génération est disponible en trois carrosseries, King Cab Châssis Cab (4 places, sans benne), King Cab (4 places) et Double Cab (5 vraies places), de quoi satisfaire tout le monde. En attendant un prochain essai de la version Double Cab nous avons emprunté un King Cab. Avec ses quatre places assises dont deux à l’arrière en strapontins, il peut bénéficier auprès des professionnels d’une TVA récupérable. Difficile de changer radicalement le style d’un tel véhicule, c’est donc essentiellement à l’avant que les changements opèrent avec une face avant plus fluide. La calandre en trois parties laisse place à une simple grille encadrée toujours par du chrome qui se prolonge sur des blocs optiques plus effilés. Ces derniers disposent de phares et de feux de jour à LED sur le dernier niveau de finition Tekna. essai Nissan Navara NP300 2016Enfin, une gamme complète de 125 accessoires permet à l’acquéreur de trouver chaussure à son pied.

Passons maintenant aux caractéristiques. Long de 5,26 mètres (5,33 m en Double Cab), le Navara NP300 embarque sur son essieu arrière une benne large de 1,56 mètre et haute de 47,4 cm. En King Cab sa longueur est portée à 1,788 mètre contre 1,578 mètre en Double Cab. La charge utile dépasse la tonne, 1.186 kg sur notre version et entre 1.047 et 1.062 kg pour le Double Cab. Tous les modèles ont une capacité de traction de 3,5 tonnes (attelage 550€), un bon point !

essai Nissan Navara NP300 2016

La planche de bord s’inspire du Qashqai et du X-Trail.

En montant à bord on constate de suite que l’on est bien en présence d’un nouveau modèle. La planche de bord, plus moderne et moins cubique qu’auparavant, nous plonge dans l’esprit des SUV de la marque (Qashqai et X-Trail) avec des inserts couleur aluminium et noir brillant. Les matériaux employés sont bien sûr différents, les plastiques moussés s’échangent contre un revêtement plus robuste et donc plus en adéquation avec la vocation de ce type de véhicule. Les assemblages sont quant à eux bons dans l’ensemble. Les sièges, particulièrement bien accueillants, sont inspirés des technologies de la NASA en terme d’ergonomie. Dommage que le volant, lui, ne se règle toujours pas en profondeur pour garantir une bonne position de conduite pour tous les gabarits. On retrouve plusieurs espaces de rangement dans l’habitacle, bacs de porte généreux, porte-gobelets, espace sous accoudoir, porte lunettes… La double boîte à gants est supprimée au profit d’un espace creusé au centre supérieur de la planche de bord. De série sur notre version (N-Connecta), l’écran tactile de 7 pouces Nissan Connect est semblable au reste de la gamme, il offre la navigation, le Bluetooth et une caméra de recul. Le reste des équipements comprend une climatisation bi-zone, un régulateur/limiteur de vitesse, trois prises 12 essai Nissan Navara NP300 2016Volts… Si le système HiFi Bose et le lecteur DVD ne sont pas reconduits, de nouveaux équipements ont vu le jour. Ainsi, le Navara NP300 se dote de l’accès et du démarrage sans clef (de série dès 2nd niveau Acenta), d’un freinage d’urgence (idem mais uniquement en Double Cab) ainsi qu’une caméra à vision 360° (Tekna).

Cette déclinaison King Cab a pour particularité d’offrir deux places supplémentaires à l’arrière, accessibles via des portes antagonistes. Ces strapontins s’avèrent pratiques pour le dépannage, moins si vous voyagez régulièrement à plusieurs, la version Double Cab et sa véritable banquette étant plus adaptée à un usage familiale.

essai Nissan Navara NP300 2016

La version King Cab est disponible qu’avec le dCi 160.

Le Nissan Navara NP300 accueil sous son capot un nouveau bloc quatre cylindres Diesel 2.3 dCi d’origine Renault. Il est décliné en 160 ch ou 190 ch (Double Cab). La version 160 ch qui équipait notre modèle développe un couple de 403 Nm de 1.500 à 2.500 tr/mn. Une plage d’utilisation intéressante pour tracter par exemple. Assez volontaire, cette mécanique parait suffisante pour parcourir tous les types de route. Dommage que le dCi 190 (450 Nm) qui apporterait plus d’agrément, ne soit pas disponible. Si la version Double Cab hérite maintenant d’une suspension arrière à cinq bras, notre version, elle, était doté de lames plus traditionnelles qui dégradent le confort surtout à vide. Plus efficient, le 2.3 dCi s’est montré assez sobre avec une consommation moyenne relevée d’un peu plus de 8 l/100 km sur un parcours mixte. Le diamètre de braquage a été revu passant de 13,3 à 12,40 mètres, c’est mieux mais le Mitsubishi L200 reste le champion (11,8 m.).

essai Nissan Navara NP300 2016

Pour passer de deux à quatre roues motrices, rien de plus simple (jusqu’à 100 km/h) !

Malgré sa taille, le Navara NP300 est capable de vous emmenez sur des terrains compliqués avec sa garde au sol de 22,3 cm et ses capacités de franchissement (Angle d’attaque : 31°, Angle de sortie : 24,4°, Angle ventral : 22,1°). En un simple geste on peut basculer du mode deux roues motrices au mode 4X4 via un sélecteur jusqu’à 100 km/h. Pour les passages plus difficiles, une gamme courte peut également s’enclencher à l’arrêt. Deux équipements peuvent s’avérer utiles, un contrôle de vitesse en descente (de série) et un blocage de différentiel arrière (500€). Cette transmission se montre plutôt convaincante, seul regret, aucun mode intégral permanent n’est possible, ce qui oblige le conducteur à vite basculer de deux à quatre roues en cas de route dégradée.

Le Nissan Navara NP300 débute ses tarifs (TTC) à partir de 26.260€ en simple Châssis Cab, 26.960€ en King Cab et 34.460€ pour le Double Cab. La gamme est intéressante avec cinq niveaux de finition. Et si vous ne le savez pas encore, aucun malus n’est réclamé à l’achat. Autre point intéressant, la garantie est portée à 5 ans ou 160.000 km, accessoires inclus.

Conclusion

Moins logeable et moins confortable qu’un Double Cab, ce modèle King Cab est avant tout destiné aux professionnels ou personnes souhaitant profiter d’une grande benne. Dans cette configuration, il remplit parfaitement sa tâche tout en se montrant plus moderne.

 Nos Photos : essai Nissan Navara NP300 King Cab 2.3 dCi 160 N-Connecta – Rouge

 


Autres articles

  • Essai Mitsubishi L200 Double Cab, des évolutions profondesEssai Mitsubishi L200 Double Cab, des évolutions profondes Le marché du pick-up se développe de plus en plus et les constructeurs présents sur ce segment renouvellent chacun leur modèle. On commence nos essais par le japonais aux trois diamants. […]
  • Essai Ford Ranger Super Cab XLT Sport TDCi 150Essai Ford Ranger Super Cab XLT Sport TDCi 150 Nous avons pris en main le pick-up américain, avant son retylage prévu l'année prochaine. Essai Ford Ranger. Lancé en 2012, le Ford Ranger de troisième génération a été conçu dans […]
  • Essai Nissan Navara V6 dCi Double CabEssai Nissan Navara V6 dCi Double Cab Fraîchement restylé, le pick-up nippon ne s'est pas contenté de s'offrir de nouveaux boucliers mais accueille sous son capot le V6 Diesel de l'alliance Renault-Nissan. Essai Nissan Navara […]

1 commentaire

  1. Mitjavile dit :

    Merci pour votre article sur le Nissan navara np 300.
    Mais j’attire votre attention sur un point extrêmement important.
    Nissan avance et vous le reprenez dans l’article sur le np 300 peut tracter 3500 kg.

    Or suivant l’Extrait du code de la route:
    extrait de l’Article R312-3
    Modifié par Décret n°2011-368 du 4 avril 2011 – art. 3
    Le poids réel de la remorque ou des remorques attelées derrière un véhicule tracteur ne peut excéder 1,3 fois le poids réel de celui-ci.

    Donc dans notre cas :
    3500 / 1,3 = 2690
    3500 + 2690 = 6190

    Mais le PTRA du np 300 est de 6000 kg.

    Le Nissan navara np 300 ne peut donc pas tracter 3500 kg légalement sur route publique !

Laisser un commentaire