Essai Infiniti Q30 Sport 2.0T 211, audacieuse !

La dernière création du constructeur japonais rejoint le petit comité des berlines compactes premium. A-t-elle les épaules solides ? Essai Infiniti Q30.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-Auto

Vidéo Essai Infiniti Q30

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoPrésentes depuis 2008 en Europe, les Infiniti se font plutôt rares sur nos routes. Pour autant, la marque de luxe de Nissan enregistre des ventes record, une croissance qui ne cesse d’évoluer depuis plusieurs mois. La berline Q50 a su séduire de nombreux particuliers mais aussi des professionnels. Pour conquérir de nouveaux clients et enrichir sa gamme, le constructeur japonais s’attaque à un nouveau segment, celui des berlines compactes, un marché actuellement dominé par le trio allemand avec les Audi A3, BMW Série 1, et Mercedes Classe A. Grâce à l’alliance entre Renault-Nissan et Mercedes, Infiniti a repris la plateforme de la compacte à l’étoile pour sa Q30. Pour autant, la japonaise propose un style bien différent. D’une part ses dimensions sont plus généreuses avec une longueur de 4,43 mètres et une garde au sol rehaussée, d’autre part ses lignes apparaissent bien plus audacieuses. Fidèle à presque 100% du concept car dévoilé au dernier salon de Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoGenève, elle se considère comme une voiture à mi-chemin entre un crossover et une berline et souhaite bouleverser les codes stylistiques de la catégorie. Ce que l’on peut en retenir c’est que c’est plutôt réussi, car elle plait, comme en témoignent les avis des passants. Pour notre essai nous disposions d’un modèle en finition Sport, appelé Q30S. Il se démarque par un abaissement de la garde au sol de 15 mm, des boucliers avant et arrière spécifiques, des jupes latérales et des jantes de 19 pouces laissant apercevoir des disques ventilés de 295 mm.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoA l’intérieur la présentation est très soignée avec des matériaux de bonne qualité. Sur notre modèle la planche de bord était recouverte d’un revêtement en cuir sur sa partie haute ainsi qu’un bandeau en alcantara. Si en partie base on retrouve des plastiques durs, le conducteur peut reposer sa jambe sur un support plus mou prévu à cet effet. Les origines germaniques sont trahis par la présence de plusieurs commandes Mercedes à l’instar du bloc de climatisation, des comodos sous le volant ou boutons sur les portes et des compte-tours. Ces derniers, très lisibles encadrent un écran multifonction relayant de nombreuses informations. L’ergonomie générale est bonne, l’écran multimédia de 7 pouces est tactile et bien situé, pour plus de sécurité il se pilote aussi à l’aide d’une molette à portée de main.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoDe série, notre finition Sport est plutôt bien dotée. Sièges avant sport en cuir alcantara et chauffants, feux à LED, avertisseur de franchissement de ligne … bref on vous passe les détails, on regrette néanmoins que la caméra de recul soit en option car elle semble nécessaire au vu de la visibilité arrière plus que limitée. Il faut alors cocher un pack à 3.540€ pour s’en munir comprenant le déverrouillage sans clé et le park assist avec vision 360°. Cette déclinaison fait également l’impasse sur le régulateur de vitesse adaptatif et la surveillance des angles morts, réservés à la finition haute, Premium Tech. Pour le reste, les options sont peu nombreuses, un système de navigation, facturé 1.570€ qui ajoute la reconnaissance des panneaux, un système audio Bose à 800€ et le toit en verre pour 650€.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoAux places arrière, l’espace alloué n’est pas formidable avec peu de place pour les jambes. Le passager du milieu se sentira à l’étroit en raison de l’imposant tunnel de transmission. Avec 368 litres de chargement, le volume du coffre est dans la moyenne par rapport à la concurrence généraliste mais proche du trio premium allemand. Une fois la banquette rabattue on obtient un plancher plat. Les rangements à bord sont nombreux, bacs de porte, porte-gobelets, filets ou autres poches aumônières.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoSous le capot, la japonaise propose une large palette de motorisations. Deux blocs essence, un 1.6l turbo décliné en 122 ou 150 ch ainsi qu’un 2.0l turbo de 211 ch. En Diesel, un petit 1.5l d’origine Renault de 109 ch et le 2.2l Mercedes de 177 ch. Fort de 211 ch à 5.500 tr/mn et 350 Nm de couple de 1.200 à 4.000 tr/mn, le 2.0l turbo établit le 0 à 100 km/h en 7,3 secondes et atteint la vitesse maximale de 230 km/h. Avec une sonorité plutôt agréable, ce quatre cylindres plein d’énergie anime avec brio notre Q30, lourde de 1,5 tonnes. La boîte à double embrayage à sept rapports se montre très douce et réactive et propose un mode manuel avec palettes au volant. Trois modes de conduite, Normal, Eco ou Sport interagissent sur cette transmission et sur la cartographie moteur. Nous avons particulièrement apprécié le niveau d’insonorisation à bord.

Essai Infiniti Q30 - Vivre-AutoMalgré nos jantes de 19 pouces chaussées de pneumatiques run flat et des suspensions plus rigides de 7%, le confort est pour autant bien maîtrisé ! La tenue de route est très saine en raison de la présence de la transmission intégrale, capable de transférer jusqu’à 50% de la puissance aux roues arrière. Le train avant précis et le freinage performant permettent d’enchaîner les virages en toute confiance. Mais cet excellent agrément de conduite se paye lorsque l’on regarde les chiffres de consommation. Une moyenne relevée entre 7 et 8 litres/100 sur route et environ 10 litres en agglomération avec le mode Eco enclenché.

Côté budget, la Q30 caractérisée par une gamme large, est comprise entre 26.300 et 44.020€. En finition Sport (Q30S) avec le 2.0l Turbo il faut compter 41.030€.

Conclusion

L’infiniti Q30 a sérieusement sa place parmi les berlines compactes premium en se postant comme une vraie alternative. Le 2.0l Turbo lui va à merveille si l’on prend en considération un budget carburant. Elle souffre en revanche d’un faible réseau de distribution en cours de développement, avec seulement 12 concessions dans l’héxagone.

 


Autres articles

  • Essai Infiniti Q50 2.2d 7AT SportEssai Infiniti Q50 2.2d 7AT Sport Même si elle est peu connue en France, la berline Infiniti Q50 progresse en volume de ventes. Que vaut-elle face aux trio des berlines allemandes premiums ? Infiniti, c'est la marque […]
  • Essai Mercedes GLA 220 CDI 4MATIC : le SUV compact étoiléEssai Mercedes GLA 220 CDI 4MATIC : le SUV compact étoilé Après la berline CLA, le constructeur allemand décline une fois de plus sa Classe A en SUV compact pour occuper un marché florissant. Essai Mercedes GLA. Les SUV compacts ont le […]
  • Essai Volvo V40 Cross Country D3Essai Volvo V40 Cross Country D3 Chez Volvo, la gamme débute avec le V40, à mi-chemin entre une berline compacte et un break, il est dérivé en deux versions, classique et Cross Country. Pas besoin d'être expert pour […]

Laisser un commentaire