Essai Mercedes GLE Coupé 350d 258 ch, le X6 étoilé !

Huit ans après le lancement du BMW X6, le constructeur à l’étoile rétorque enfin avec un modèle inédit. Essai Mercedes GLE Coupé.

Essai Mercedes GLE Coupé

Essai Mercedes GLE CoupeInauguré en 2008 par BMW et son X6, le segment des SUV Coupés Premium accueillent dorénavant un nouveau modèle. Prenez le Mercedes ML (2011), offrez-lui une nouvelle appellation et un restylage (GLE) ainsi qu’une nouvelle variante, on obtient ainsi un GLE Coupé. Ce modèle n’est donc pas 100% neuf mais il a le don d’être assez inédit et devrait séduire de nombreux clients potentiels, le succès du modèle à l’hélice en témoigne. Au premier abord, ce GLE Coupé en impose et ne passe pas du tout inaperçu dans la circulation. La face avant, plutôt agressive est reprise du GLE. Le profil met bien en évidence l’aspect « coupé » avec un toit fuyant qui se prolonge sur la poupe. Cette dernière apparaît massive mais ses lignes sont fluides et nous rappellent la Classe S Coupé.
Notre version à l’essai était Essai Mercedes GLE Coupeprésentée en finition haute Fascination, elle se distingue par son kit de carrosserie AMG qui se compose d’un pare-chocs avant et d’une jupe arrière au design spécifique. La grille de calandre est noire, les marchepieds en acier et les vitres arrière sont surteintées. Enfin, vous le remarquerez certainement sur les photos, les jantes ne sont pas en reste, avec un diamètre de 21 pouces et un dessin en forme d’étoile. Si en toute logique, ce GLE Coupé s’inspire directement de son rival, l’ADN Mercedes qui lui est conféré mélangé au caractère plus qu’affirmé font de lui un très beau SUV.

Essai Mercedes GLE CoupeA bord, la présentation allie sportivité et luxe avec un choix de matériaux d’excellente qualité et des assemblages sérieux. Installé confortablement, le conducteur profite d’une bonne disposition des commandes. La partie multimédia est similaire aux autres modèles à l’étoile, regroupée dans un écran pilotable depuis une molette. Rien à dire sur son utilisation qui nous est apparue plutôt simple et qui ne semble pas démodée en raison de l’absence de tactile, mais plutôt sécurisante. Les touches c’est tout de même pratique lorsque l’on roule. Et rassurez-vous, pour saisir une destination, il suffit d’écrire les lettres à l’aide d’un pavé logé au dessus de la molette. Nous aurions peut-être aimé une taille supérieure de l’écran au vu du segment. En fouinant dans les différents menus on s’est aperçu qu’il était possible d’afficher par exemple, sous forme de compteur, le couple, la température d’huile ou la charge de la batterie. Un aperçu de la voiture indique également le degré de son angle d’inclinaison ou de la direction. Les autres équipements de confort ou de sécurité sont nombreux, cependant nous avons été surpris que le régulateur adaptatif (2.150€) et l’affichage tête haute (800€) ne soient pas compris dans la dotation en série de notre modèle en finition haute.

Essai Mercedes GLE CoupePour la vie à bord, le GLE Coupé est accueillant, de nombreux espaces de rangement sont répartis dans l’habitacle dont deux porte-gobelets qui disposent d’une fonction chauffante ou réfrigérante (300€). A l’arrière la garde au toit est réduite de 5 cm par rapport au GLE. Pour autant l’espace offert est assez généreux. Le passager du milieu sera à l’étroit mais notons l’absence de tunnel de transmission. De série sur notre version, la climatisation comprend une zone séparée à l’arrière. Derrière le hayon incliné électrique, le coffre offre un volume compris entre 650 et 1.720 litres, soit 25 litres de moins que le GLE, mais son seuil de chargement est haut perché. Il est néanmoins plus vaste que le BMW X6, qui lui propose 580 litres.

Essai Mercedes GLE CoupePour animer ce SUV au tempérament sportif, Mercedes lui a réservé cinq motorisations comprenant des six et huit cylindres. En essence les différents blocs fournissent entre 333 et 585 ch. En Diesel, un seul moteur est proposé, il s’agit d’un V6 de 2.987 cm3 développant 258 ch et 620 Nm de couple dès 1.600 tr/mn. Il est associé à une boîte de vitesses à 9 rapports 9G-Tronic. Nous avions à l’essai un modèle doté de cette mécanique, une combinaison qui devrait représenter une bonne partie des ventes dans l’hexagone. Dès les premiers tours de roues on apprécie sa discrétion et l’excellente gestion de la boîte, avec des rapports doux. Facile à prendre en main, ce SUV offre une bonne visibilité vers l’avant grâce à la position de conduite dominante. Mais au vu du gabarit encombrant et de la visibilité arrière quasiment nulle nous vous conseillons la caméra à 360° (1.000€) notamment pour préserver le contour des jantes. Doté d’un amortissement adaptatif couplé à une suspension pilotée (en série ou 2.200€), notre modèle s’est avéré particulièrement confortable, voir trop sur route où Essai Mercedes GLE Coupenous avons privilégié le mode Individual du sélecteur en ajustant nous même les réglages en affermissant plus l’amortissement. Le moteur dispose d’assez de ressources pour déplacer les 2,2 tonnes du GLE Coupé en toutes circonstances. Les performances le confirment d’ailleurs avec un 0 à 100 km/h franchi en 7 secondes. Côté liaisons au sol, il est à l’aise sur route sinueuse, mais nous le qualifierons pas comme un SUV au tempérament dynamique. Il privilégie plus le confort à l’agilité, même en mode Sport. La direction, pourtant plus directe de 10% par rapport au GLE manque également de feeling en courbe. Malgré ses grosses jantes, ce SUV peut tout de même s’aventurer hors des sentiers battus. D’une part, il est équipé en série d’une transmission intégrale, d’autre part il est possible de moduler la hauteur de la garde au sol. Un système d’assistance à la descente fait également partie de la dotation.

Essai Mercedes GLE CoupeSéduit par ce modèle ? A l’achat il vous sera réclamé 5.500€ de plus que le GLE. Les tarifs débutent ainsi à 69.900€ avec le V6 Diesel quand le BMX X6, s’affiche à 72.800€ (258 ch). Avec 180 g/km d’émissions de CO² rejetés, un malus de 3.000€ vient s’ajouter (2.200€ pour le X6). Si dans cette configuration, le GLE Coupé apparaît moins dynamique sur route que son rival, il offre un niveau de confort supérieur et une habitabilité plus importante. La note grimpe vite si vous montez en gamme et si vous cochez les nombreuses options, notre modèle dépasse par exemple les 90.000€. Enfin, durant notre essai nous avons enregistré des moyennes oscillants entre 8,5 et 10 l/100 km, avec un réservoir de 93 litres l’autonomie est conséquente.

Conclusion

Remaniée, la gamme Mercedes comble les trous et l’arrivée de ce GLE Coupé devrait séduire sans aucun doute de nouveaux acheteurs. Très réussi sur le plan esthétique, il dispose de nombreux atouts pour faire face au BMW X6.

Nos photos Essai Mercedes GLE Coupe 350 d 4MATIC Fascination – Noir obsidienne métallisé – Cuir Nappa Porcelaine/Noir

 


Autres articles

1 commentaire

  1. Bruno dit :

    La photo du coffre me laisse dubitatif sur sa capacité à loger 650L de bagages. Une vérification, même grossière, de ce type d’information ne serait pas inutile face à l’abus des constructeurs.

Laisser un commentaire