Essai Kia Soul EV, le premier crossover électrique

Les voitures électriques se généralisent petit à petit en intégrant de nouveaux segments. C’est le cas de Kia qui fait de son premier véhicule zéro émission un crossover urbain. Essai Kia Soul EV.

Essai Kia Soul EV - Vivre-Auto

Kia Soul EV - essai Vivre-AutoSous ses allures de concept-car, le Kia Soul est un crossover à part avec un look bien tranché. Mais c’est aussi le premier de la catégorie à recevoir une motorisation 100% électrique ce qui devient intéressant au vu du segment très en vogue. Mais à quoi reconnait-on cette version d’un Soul traditionnel ? Tout d’abord les ailes reçoivent un badge « Eco Electric » qui donne tout de suite le ton. Ensuite si l’on observe la partie avant on s’aperçoit que le bouclier est redessiné, supprimant la grille d’entrée d’air. La calandre est inédite, car c’est derrière que tout se passe avec l’intégration des prises de recharge. Les feux arrière disposent d’un traitement spécifique et le toit accueille des traits en relief favorisant l’écoulement d’air. Cinq teintes de carrosserie sont au catalogue dont trois associations bi-tons. Quoi qu’on en dise, le style du Kia Soul EV plait ou ne plait pas, pour notre part on soulignera son originalité mais on lui reprochera de ne proposer qu’un seul type de jante, un peu trop aérodynamique à notre goût.

Kia Soul EV - essai Vivre-AutoLa visite se poursuit à bord avec de belles surprises. A commencer par la présentation générale qui inspire la « zénitude » et nous rappelle le Nissan Cube mais en bien plus moderne. Le mélange de teintes blanc et gris fonctionne parfaitement et les matériaux employés sont de très bonne qualité à l’instar du plastique moussé, présent sur toute la planche de bord. Rien à redire non plus sur les assemblages. Un détail attire l’œil, les grilles d’aérations se prolongent sur des tweeters flottants sphériques au design très réussi. Les sièges sont relativement confortables et la position de conduite haute est plaisante, l’amplitude des réglages satisfera les petits, comme les grands. On fait face à une belle instrumentation digitale qui indique clairement l’autonomie. Au centre de la planche de bord se trouve un grand écran tactile de 8 pouces légèrement tourné Kia Soul EV - essai Vivre-Autovers le conducteur. Son utilisation est relativement simple, tout comme le GPS offert de série. Soulignons également une bonne réactivité du tactile. Il affiche clairement de nombreuses informations sur la consommation d’énergie du véhicule et de ses équipements. Les bornes de recharge sont également renseignées sur la carte. La liste des équipements comprend notamment le Bluetooth, le frein de parking électrique, l’accès et démarrage sans clef, le régulateur/limitateur de vitesse, les vitres surteintées et le fameux Mood/Music, qui diffuse de la lumière autour des haut-parleurs en variant les couleurs ou en suivant le rythme de votre musique. Le Soul EV est richement doté et il soigne ses occupants avec le plus grand soin. L’hiver le volant et les sièges avant et arrière sont chauffants. Et pour ne pas trop pomper sur la batterie et donc l’autonomie, les ingénieurs ont installé une pompe à chaleur pour le chauffage. Changeons de saison, avec la fonction ventilés des sièges qui vous apportera de la fraîcheur là Kia Soul EV - essai Vivre-Autooù vous pensez. Cet équipement, très peu répandu chez les constructeurs est pourtant très appréciable. A cela s’ajoute de nombreux rangements, une vaste boîte à gants, un porte-lunettes et des bacs de porte généreux. Le Soul peut se considérer comme un vrai véhicule familial mais, il y a un mais et ça se passe derrière. En ouvrant le hayon on s’aperçoit que sa forme cubique ne va pas en la faveur du volume de chargement. De base il offre déjà un volume très moyen (340 litres), en raison de l’implantation des batteries, le volume passe à 281 litres. C’est moins que la citadine Renault Zoe (338 litres). Petit plus quand même, le plancher se soulève et libère un espace supplémentaire, ce qui évite que le câble de charge se balade. Bref, hormis le coffre, il n’y a pas de reproche à faire, le bilan est positif, le Soul EV est très agréable à vivre au quotidien.

Kia Soul EV - essai Vivre-AutoSous son capot, il accueille un moteur électrique de 81,4 kW soit 110 ch qui développe un couple de 285 Nm. Il offre un 0 à 100 km/h en 11.2 secondes et une vitesse de pointe de 145 km/h. Tout d’abord, le silence de fonctionnement du moteur électrique nous permet de constater que l’insonorisation a été particulièrement bien travaillée à bord, de même pour les bruits de roulement, bien calfeutrés. En marche arrière un bip s’enclenche pour avertir les piétons, mais rien à voir avec un camion c’est bien plus discret. Ensuite, le Soul EV apporte toutes les qualités de conduite d’une électrique, à savoir un couple important au démarrage et de bonnes accélérations, les dépassements ne représentent ainsi pas de danger et en l’absence de vitesse, aucun à-coup n’est présent. Comme la plupart des véhicules électriques, voir hybrides, le levier de vitesse dispose d’une fonction « Brake » qui accentue le frein moteur et ainsi recharge plus efficacement la batterie. Comme d’habitude nous l’avons employé à chaque parcours pour une conduite « mono-pédale » ne nécessitant quasiment pas l’emploi des freins. Enfin, le volant dispose de trois modes de direction Confort-Normal-Sport, cette fonction est appréciable pour faciliter les manœuvres en ville et plus de sécurité à haute vitesse. Pratique, il suffit juste d’actionner la commande directement sur le volant.

Kia Soul EV - essai Vivre-AutoLa batterie Lithium-ion polymère dispose d’une capacité de 27 kWh, homologué à 212 km d’autonomie par le fameux cycle européen, dans la pratique il faut plutôt compter au moins 160 km. C’est que ce que nous avons réalisé sans difficulté tout en effectuant régulièrement de belles accélérations et en empruntant plusieurs fois l’autoroute. Sur ce type de terrain, le crossover est par ailleurs plutôt gourmand en raison de sa forme peu aérodynamique. Les habitués de la conduite 100% électrique devraient obtenir un meilleur résultat, c’est certain. Car en conduite très économique les 200 km semblent être jouable (voir vidéo). Pour notre essai nous avons rechargé à domicile le Soul sur une prise standard de 10A. Aucun problème à signaler. En revanche on fera un reproche sur la prise qui ne se verrouille pas lorsque vous fermez le véhicule. Un indicateur lumineux vous informe sur l’avancée de la charge en trois étapes, autrement il faut accéder au véhicule pour connaitre la durée restante exacte sur le tableau de bord en l’absence d’application pour smartphone. Il est possible de Kia Soul EV - essai Vivre-Autoparamétrer les heures de charge et la climatisation directement depuis la voiture. En plus de la pompe à chaleur, le Soul EV dispose d’une commande « Driver Only » qui actionne la climatisation seulement dans la zone du conducteur afin d’économiser de l’énergie lorsque vous êtes seul au volant. Grâce à sa grande compatibilité, il est possible de charger la batterie sur une borne de charge rapide 50 kW ou 100 kW (80% en 33 mn/25 mn) ou une wallbox 32A (100% en moins de 5h). Sur notre prise domestique de 10A il faut compter environ 15h si la batterie est à plat.

Kia Soul EV - essai Vivre-AutoConcernant le comportement routier, le coréen est tout d’abord très confortable. Ensuite il est évident qu’il ne s’agit pas d’un véhicule à connotation dynamique, vous le remarquerez vite si vous effectuez un passage rapide en courbe, les prises de roulis sont marquées et les sièges ne vous maintiendront pas. Mais dans l’ensemble il profite d’une bonne stabilité avec son centre de gravité abaissé et son châssis renforcé. De meilleures pneumatiques que les Nexen d’origine devraient faire la différence.

Le Kia Soul débute ses tarifs à 35.400€ soit un prix final à 29.100€ bonus déduit, voir 25.400€ si vous mettez à la caisse un véhicule Diesel immatriculé avant le 1er janvier 2001. C’est un peu chère mais le Soul se démarque par sa dotation en équipement, sa garantie 7 ans/150.000 km et son autonomie importante.

Conclusion

Le Kia Soul marie parfaitement son look fun de crossover urbain avec la technologie 100% électrique. Confortable, bien équipé, et agréable à conduire, il intègre le marché électrique avec brio. Même si les volumes de ventes objectivés par le constructeur sont faibles, c’est un début et pour un premier véhicule zéro émission, on peut le dire, il est très abouti !

 


Autres articles

  • Essai Renault Zoe : la demoiselle électriqueEssai Renault Zoe : la demoiselle électrique Essai de la citadine française 100% électrique.   Première citadine 100% électrique de Renault, la Zoe a une bonne bouille ! Son style colle parfaitement à la philosophie  d'une […]
  • Essai Volkswagen Golf GTE, sportive et écolo ?Essai Volkswagen Golf GTE, sportive et écolo ? Après les déclinaisons GTI et GTD, la compacte allemande passe à l'hybride tout en gardant un traitement sportif. Mais ce mariage est-il idéal ? Essai Volkswagen Golf GTE.  La […]
  • Essai Renault Fluence ZEEssai Renault Fluence ZE Renault a beaucoup communiqué sur son programme « Zéro Emission » ces dernières années, cet automne la marque concrétise son projet avec la sortie de la Fluence Z.E., la première berline […]

Laisser un commentaire