Essai Nissan Juke Nismo

Nismo pour « Nissan Motorsport », est la section sport du constructeur japonais fondée en 1964. Aucun modèle en Europe n’a connu cette déclinaison mais aujourd’hui le Juke est le premier à porter ce badge et lance ainsi cette déclinaison qui sera complétée par la suite avec notamment la 370Z Nismo !

Nissan Juke Nismo - essai Vivre Auto

Tout le monde connait bien sûr le Juke, qui à ses débuts, laissait perplexe plus d’un.  Mais à dire vrai ce SUV rencontre un fort succès et il est facile d’en croiser sur nos routes ! Pari gagné pour Nissan qui décide d’utiliser ce modèle pour lancer en Europe les productions de son département sportif.

D’aspect extérieur on constate de suite que cette version se différencie du modèle de base par une allure plus sportive. Les boucliers avant et arrière sont abaissés, le profil dispose de jupes latérales, les passages de roues laissent place à des jantes 18 pouces noires spécifiques et l’arrière dispose d’une sortie d’échappement chromée et d’un becquet. Les coques de rétroviseurs sont peintes en rouge tout comme le liseré sur les pare-chocs. Des feux de jour à LED remplacent les antibrouillards ronds. Enfin, le logo Nismo est apposé sur la calandre avant et à l’arrière. Trois teintes sont proposées  blanc lunaire, noir métallisé et gris perle.

Nissan Juke Nismo intérieur - essai Vivre AutoA bord, deux sièges baquets en cuir vous accueillent et le cadran de comptes-tour à fond rouge vous donne tout de suite le mot. Le levier de vitesse et les sièges reçoivent une surpiqûre rouge. Le volant est en cuir/alcantara avec en son point milieu un trait rouge. Pour le reste c’est pareil, avec toujours l’intégration d’éléments de moto, la console centrale comme réservoir et la casquette du tableau de bord comme visière. En dessous de l’écran GPS, qui passe à 5,8 pouces, on retrouve toujours le module de commande Dynamic Control System qui regroupe la climatisation, les différents modes de conduite et les informations du véhicule. La position de conduite est bonne et les commande tombent aisément sous la main. Seul regret, le volant n’est réglable qu’en hauteur. Côté équipements, le Nismo se base sur la finition la plus haute baptisée « Tekna » et offre en plus une roue galette au lieu du kit de réparation, et la peinture métallisée.

Nissan Juke Nismo moteur - essai Vivre Auto

Sous le capot on retrouve le quatre cylindres essence turbocompressé de 1,6 litre déjà en place dans la gamme et présent sur la Renault Clio R.S. Les ingénieurs ont ajoutés 10 ch supplémentaires soit 200 ch et le couple passe de 240 à 250 Nm. Le 0 à 100 km/h s’abat en 7,8 secondes pour une vitesse maximale de 215 km/h. Les suspensions ont été affermis, la direction revue et l’aérodynamique retravaillée. Précisons que la garde au sol reste inchangée. Une fois sur la route la sonorité se montre discrète à bas régime et se révèle passé les 3 000 tr/mn, de quoi rouler en silence quand on en a envie. De même le confort n’est pas pénalisant et permet une conduite au quotidien. La boîte de vitesse à six rapports est précise. En conduite dynamique on constate que les améliorations sont bien présentes, la direction est plus directe les prises de roulis maîtrisées. Nous aurions aimés en revanche que le train avant soit moins sous-vireur et le freinage un peu plus endurant. La version en transmission intégrale doit offrir un peu plus de motricité mais n’est disponible qu’avec la boîte à variation continue (CVT).

Nissan Juke Nismo - essai Vivre Auto

Une version Nismo R sera bientôt commercialisées offrant plus de performances (environ 230 ch) et de motricité.

Au chapitre budget, le Juke Nismo est vendu au tarif de 26 500€ en 4×2 soit presque 3 000€ de plus que le Juke Tekna 190 ch. Si vous opter pour la transmission intégrale le prix grimpe à  29 800€ ! Avec un rejet de 159 g de CO² il faut en plus ajouter un malus de 1 500€ à la caisse, l’addition commence à devenir lourde…

En conduite normal la moyenne de carburant avoisine les 7l/100 km. Pour des trajets autoroutiers comptez 9l/100 km.

Conclusion 

Le Nissan Juke Nismo apporte une touche exclusive au SUV qui détient déjà une forte personnalité. Un look qui plait, des équipements complets et un moteur agréable. Toutefois il n’a pas la prétention d’une voiture sportive basse et demande plus de maîtrise en virage mais il offre de bonnes sensations. Attendons la version Nismo R qui devrait être bien plus sportive.

 


Laisser un commentaire