Essai Peugeot 308 GT 1,6l THP 205, la compacte aux deux facettes

En attendant l’arrivée de sa déclinaison GTi, la compacte française se décline en version dynamique. Est-elle d’une grande polyvalence ? Essai Peugeot 308 GT THP 2015. 

Essai Peugeot 308 GT - Vivre-Auto

Peugeot 308 GT - Essai Vivre-AutoDepuis 2014, la Peugeot 308 est la quatrième voiture la plus vendue en France. Afin de séduire encore plus de clients, elle est disponible dans une version dynamique GT, proposée en berline comme en break. En attendant la commercialisation imminente de la sportive GTi, cette variante souhaite mettre en avant ses performances sur route dans la vie quotidienne, c’est ce que nous allons vérifier. Commençons par son look. Si vous croisez une 308 GT dans la rue il est fortement probable que vous la reconnaissiez. Non pas qu’elle tape à l’œil, mais du fait qu’elle arrive à se distinguer d’une version plus classique tout en finesse. Les designers ont ainsi réussi à allier élégance et sportivité. Dans le détail, cette déclinaison GT apporte de nombreuses modifications esthétiques. A l’avant, l’éclairage change radicalement avec l’intégration de feux full LED de série et les clignotants sont à défilement. Le lion déménage en s’installant directement dans la grille de calandre. Les jantes de 18 pouces sont spécifiques, diamantées aux branches cannelées, elles Peugeot 308 GT - Essai Vivre-Autoreposent sur des pneus Michelin Pilot Sport 3. Les coques de rétroviseurs sont en noir laqué, tout comme le diffuseur arrière, qui se voit pour l’occasion greffé de deux canules d’échappement factices. Enfin, des badges GT son apposés sur tous les côtés de la voiture. Sur le plan technique la compacte abaisse son assiette de 7 mm à l’avant et 10 mm à l’arrière. Six teintes de carrosserie sont présentes au catalogue dont le magnifique Bleu Magnétic de notre modèle qui lui va à ravir. La 308 GT accueille sous son capot au choix le bloc essence 1,6l THP de 205 ch ou le moteur Diesel 2,0l BlueHDi de 180 ch. Si vous souhaitez un moteur moins performant, sachez que la compacte se décline aussi en version GT Line, qui reprend le look de la GT à l’exception des jantes qui passe en 17 pouces.

Peugeot 308 GT - Essai Vivre-AutoA bord, la touche sportive est présente à l’instar de l’emploi d’aluminium pour le pommeau de levier de vitesse et le pédalier ou encore la présence de nombreuses surpiqûres rouge sur le tableau de bord, les contre-portes ou les sièges. Ces derniers sont de série en mixte TEP/Alcantara ou en cuir Club Nappa noir pour 1.600€ comme sur notre dotation. Ils sont très confortables et offrent le maintien nécessaire en courbe. Cerise sur le gâteau une fonction massage ravira vos lombaires. La 308 GT conserve son petit volant à méplat, ici garni de cuir perforé et du sigle GT, ainsi que ses compte-tours haut perchés et symétriques dont le fond affiche un motif en damier. Un bouton Sport fait son apparition au côté de la commande de démarrage. La position de conduite est idéale et l’ergonomie dans l’ensemble bonne avec très peu de boutons à disposition. Le grand écran tactile de 9,7 pouces tourné vers le conducteur regroupe l’essentiel, mais il faut tout de même quitter la route des yeux pour accéder au menu de la climatisation… Les équipements de Peugeot 308 GT - Essai Vivre-Autosérie comprennent l’accès et le démarrage sans clef, le régulateur et limiteur de vitesse, les radars de stationnement avant et arrière, le GPS, l’allumage automatique des feux et le détecteur de pluie… c’est plutôt complet. Les options sont donc peu nombreuses, la caméra de recul (260€), le détecteur d’angle mort et le Park Assist (540€), le régulateur de vitesse adaptatif et freinage d’urgence (410€), Pack Hi-Fi Denon (510€). A vivre, la 308 GT dispose des mêmes mensurations qu’en version classique, un espace généreux à l’arrière sauf pour les grands gabarits si vous disposez du toit panoramique. Le coffre et ses 420 litres offre une capacité de chargement confortable.

Peugeot 308 GT - Essai Vivre-AutoNous avons fait le choix de prendre le volant de la 308 GT avec le moteur turbo essence THP. Repris de la 208 GTi, il développe 205 ch et un couple important de 285 Nm disponible de 1.750 à 4.500 tr/mn. Pour assurer l’efficacité de la cavalerie au mieux, les ingénieurs ont retravaillé les trains roulants et le châssis en leur offrant des réglages spécifiques. L’amortissement a aussi été revu, plus ferme jusqu’à 20%. Côté transmission, le THP est associé à une boîte mécanique à six rapports, les fans du pied gauche au repos devront obligatoirement se tourner vers la version BlueHDi 180 et sa boîte automatique EAT6 avec palettes au volant. En usage normal, la compacte est très agréable à conduire avec son couple disponible tôt, ne nécessitant pas de monter dans les tours. Un agrément appréciable en ville là où le stop&start se montre aussi discret que rapide. En parlant de discrétion, certains trouveront le moteur peu mélodieux mais cela profite aux longs trajets qui se réalisent dans un silence remarquable. La où nous avons été bluffés c’est concernant le Peugeot 308 GT - Essai Vivre-Autoconfort. Avec notre monte de 18 pouces et les amortisseurs plus fermes on s’attendait à avoir mal au dos. Et bien il n’en est rien, cette GT n’offre bien sûr pas autant de confort qu’une version classique mais elle préserve avec brio ses occupants. Cet état prive t’il de dynamisme la conduite ? Pour le savoir il faut hausser le rythme et s’aventurer sur les routes sinueuses. La magie opère avec un comportement routier sans faille, des passages rapides en courbe et une motricité qui ne nous a jamais fait défaut. C’est là qu’on apprécie fortement le petit volant, qui avouons-le fait bizarre dans l’habitacle, il offre plus de réactivité et de prise en main. Le freinage est très performant et facile à doser. Mais pour plus de rendu, un mode sport est activable. Il offre une réponse à l’accélérateur plus franche, une direction qui se raffermit et l’affichage des compte-tours passe au rouge. Mais quelque chose attire tout de suite notre curiosité, un son de moteur roque qu’on n’entendait pas auparavant. Il s’agit, à la façon du R-Sound Effect de chez Renault, de retranscrire un bruit de moteur via les haut-parleurs. Un système qui tient plus de l’artifice que du réel et qui n’est malheureusement pas désactivable. Ce qui n’est en revanche pas le cas de l’ESP, qui lui est totalement déconnectable pour les adeptes du pilotage.

Peugeot 308 GT - Essai Vivre-AutoRéputé pour son efficience, le bloc THP nous a une fois de plus prouvé qu’il pouvait se montrer sobre. Sur route la moyenne avoisine les 6l/100 km et 7l/100 km en ville. Avec un rejet de 130 g/km de CO², aucun malus ne vous est réclamé. Les tarifs débutent à 30.850€ avec le THP 205 et 34.100€ pour le BlueHDi 180. En essence, deux concurrentes se présentent face à elle, la Kia Pro Cee’d GT (204 ch-29.000€) et la Nissan Pulsar GT (190 ch-25.640€). La première est un poil plus chère en raison de son malus de 2.200€ quant à la seconde elle est plus abordable mais sa présentation reste classique.

Conclusion

La 308 GT a sa place dans la gamme, c’est une réussite. Polyvalente, elle ravira les conducteurs recherchant de bonnes sensations et une conduite normale quotidienne. Agréable à regarder, dotée d’un habitacle très bien fini, elle dispose d’énormément d’atouts crédibles.

 


Autres articles

  • Essai Peugeot 308 SW 1.2 PureTech 130 s&SEssai Peugeot 308 SW 1.2 PureTech 130 s&S Élue voiture Européenne de l'année 2014, la Peugeot 308 se décline en break. Essai de la version dotée du nouveau moteur essence 1.2 PureTech 130. Chez Peugeot, le break est une […]
  • Essai Peugeot RCZ R : comme Radicale !Essai Peugeot RCZ R : comme Radicale ! Tant attendue, voici la Peugeot RCZ R, autrement dit le modèle le plus puissant jamais produit par le constructeur. L'attente vallait-elle le coup ? C'est toujours un réel plaisir de […]
  • Essai Peugeot 208 GTi THP 200Essai Peugeot 208 GTi THP 200 Voilà trente ans que Peugeot lançait sa première GTi, la 205. Fort de son succès, cette sportive n'a pas réellement connue de remplaçante. Mais le Lion ne l'a pas oublié, au contraire. […]

1 commentaire

  1. N7 dit :

    Voiture très agréable en usage courant. Très confortable. Mais elle manque un peu de caractère. Sa cousine ds 4 211 ch offre ce supplément d’âme. Moteur, boite un peu plus courte et surtout, pas de roulis. Cerise sur le gâteau, un bel échappement avec un son feutré, discret et sport. Le son dans les HP de la 308 est assez insupportable. Salarié PSA, j’ai longuement conduit les deux.

Laisser un commentaire