Essai Volvo V40 Cross Country D3

Essai Volvo V40 Cross Country D3 - Vivre Auto Chez Volvo, la gamme débute avec le V40, à mi-chemin entre une berline compacte et un break, il est dérivé en deux versions, classique et Cross Country. Pas besoin d’être expert pour différencier ces deux modèles. Le Cross Country est plus haut de 4 cm et se pare d’éléments extérieurs typés crossover. À commencer par les protections de caisse au ton noir, qui, associées à la garde au sol surélevée affichent un style général de baroudeur. Le bouclier avant, plus imposant, laisse place à des LED verticales et à une grille de calandre inédite en nid d’abeille. Les cerclages de chrome sont plus épais et les sabots avant et arrière sont en aluminium. De profil on aperçoit des barres de toit, des seuils en aluminium et des jantes spécifiques. Les coques de rétroviseurs et l’entourage des vitres sont peints en noir laqué. Globalement le V40 est déjà très réussi, cet habillage lui confère plus de dynamisme et de robustesse tout en restant sobre.

Essai Volvo V40 Cross Country D3 Intérieur - Vivre AutoA bord, la qualité des matériaux est irréprochable, encore une fois la firme suédoise ne nous déçoit pas, nous sommes bien en présence d’un véhicule premium. La console centrale flottante de notre modèle était garnie d’incrustations en Aluminium Cuivré du plus bel effet, couleur que l’on retrouve également sur les surpiqûres des sièges en cuir. C’est un détail mais cela à son charme. Pour l’ergonomie, les différentes commandes tombent aisément sous la main, mention spécial pour le système multimédia et le GPS dont la navigation dans les menus est relativement simple. Le combiné d’instrumentation offre trois décors et se montre très lisible. Le conducteur trouve sa position de conduite idéale grâce aux différents réglages du siège. Ce dernier, plutôt enveloppant offre confort et maintien latéral. La déclinaison Cross Country n’apporte rien de plus à cet intérieur si ce n’est le nom incrusté sur la baguette de la boîte à gants. A l’arrière, l’espace offert aux occupants est correct, sauf pour le passager du milieu. Le coffre n’évolue pas, hormis un seuil de chargement plus haut, il libère toujours 335 litres d’espace de stockage, un chiffre des plus bas pour la catégorie. Heureusement, l’habitabilité est fonctionnelle avec une banquette rabattable en 40/60, des rails de plancher et un siège avant passager qui se rabat. Enfin, après plusieurs centaines de kilomètres, on constate qu’aucun bruit parasite ne se fait entendre.

Essai Volvo V40 Cross Country D3 - Vivre AutoDisponible avec cinq moteurs, dont trois Diesel D2 (115 ch), D3 (150 ch), D4 (190 ch) et deux essences T4 (180 ch) et T5 (245 ch), nous avons souhaités essayer le cœur de gamme à savoir le moteur cinq cylindres Diesel D3. Contact enclenché, un peu bruyant à froid, la mécanique se montre bien plus discrète ensuite montrant ainsi une belle insonorisation à bord. Ceci dit, le bruit d’un cinq cylindres Volvo n’est jamais désagréable à l’oreille. Développant 150 ch et un couple de 350 Nm dès 1.500 tr/mn, le D3 se montre à la fois souple et volontaire. En ville, le V40 Cross Country est confortable et on apprécie sa direction précise et réglable selon trois modes d’intensité. Pour ce qui est des manœuvres, la berline suédoise ne se montre pas des plus pratiques. Son rayon de braquage est bien trop important (11,2 m) et la visibilité arrière est réduite. Pour se rattraper, elle se dote d’une caméra de recule et d’un système de stationnement automatisé (Park Assist Pilot). Sur route, les accélérations sont franches et les Essai Volvo V40 Cross Country D3 - Vivre Autoreprises sont bonnes. Les sensations de conduite sont identiques au V40 standard, nous avons bien en main une berline avec un châssis plutôt dynamique et sûre. Le freinage est efficace et le confort bien maîtrisé par les suspensions fermes. De quoi qualifier cette voiture d’excellente routière. Mais même si son look porterait à croire qu’il puisse emprunter les chemins difficiles d’accès, ce n’est pas le cas. Le V40 Cross Country ne dispose d’aucune aide à la motricité comme par exemple chez Peugeot avec le Grip Control ou le Traction+ de chez Fiat. Hormis donc sa garde sol plus importante, il reste une simple traction avant. Il existe cependant une version AWD quatre roues motrices, mais réservés aux moteurs essences T4 (180ch) et T5 (245 ch). Autant dire qu’en France, ces versions seront quasi inexistantes sur nos routes. Tout au long de notre essai, nous avons retenus une consommation moyenne de 6,5 l/100 km avec un mixte 30% ville 70% routes. On n’oubliera pas d’indiquer que ce V40 est le véhicule le plus sûr de sa catégorie. Bardé d’équipements de sécurité dont on citera le City Safety offert de série dès la première finition, qui anticipe les collisions avec un freinage automatique jusqu’à 50 km/h et l’airbag pour les piétons !

Essai Volvo V40 Cross Country D3 - Vivre Auto Le V40 Cross Country débute ses tarifs à partir de 26.950€, comptez 28.690€ avec le moteur D3 mais attention les équipements peuvent vite faire grimper la note. Notre modèle en finition haute Xenium est facturé par exemple 37.820€. Et même si vous optez pour une finition inférieure il faudra ajouter 1.400€ pour le GPS et 690€ pour le Pack Style (feux de jour à LED, console centrale en aluminium, compte tour digital…). Enfin, le surcoût par rapport à une V40 standard est de près de 2.000€, cela est tout de même important quand on sait que seul l’esthétique est concernée.

Conclusion

Vous l’aurez compris, cette version Cross Country n’apporte à la V40 qu’une seule chose, un look baroudeur. A choisir entre les deux modèles on préfère bien évidemment cette lignée mais le surcoût reste tout de même important. Un système d’aide à la motricité aurait été un plus pour faire passer l’addition. Malgré cela, on est en présence d’une des berlines compactes les plus sécurisantes de la catégorie et le plaisir de conduire est au rendez-vous.

 


Autres articles

  • Essai Volvo S60 D4 Geartronic (BVA8)Essai Volvo S60 D4 Geartronic (BVA8) Volvo remet à jour sa gamme de motorisations avec l'arrivée de nouveaux 4 cylindres plus sobres. Essai Volvo S60 D4 BVA8. Un nouveau départ ? Sur le marché des berlines premiums il […]
  • Essai Volvo XC60 D4 Geartronic (BVA8)Essai Volvo XC60 D4 Geartronic (BVA8) Volvo s'est concentré sur la recherche et le développement de nouveaux moteurs plus économiques. Le premier d'une gamme portant le nom e-Drive est un moteur Diesel de 181 ch. Ce nouveau […]
  • Essai Volvo V60 D6 AWD Plug-In HybridEssai Volvo V60 D6 AWD Plug-In Hybrid Premier véhicule hybride rechargeable au monde, le Volvo V60 Plug-In Hybrid met la barre haut. Nous avons pris son volant pour juger de l'efficacité de cette technologie. Le Plug-In […]

Laisser un commentaire