Essai Jeep Grand Cherokee Trailhawk, prêt pour l’aventure !

Récemment restylé, le SUV américain s’est offert de nouvelles finitions dont une dédiée au franchissement. Essai Jeep Grand Cherokee Trailhawk.

essai Jeep Grand Cherokee Trailhawk

essai Jeep Cherokee Trail Hawk

Depuis 2017, une finition baroudeuse est proposée sur le Jeep Grand Cherokee.

En franchissant la porte d’une concession Jeep, trois choix s’offrent à vous si vous souhaitez acquérir le Grand Cherokee. De la version luxueuse (Summit) à la déclinaison sportive (SRT) en passant par une finition dédiée au franchissement, assez de choix qui vous permettront de trouver votre bonheur. Lancée il y a maintenant sept ans, la quatrième génération du haut de gamme du constructeur américain a été légèrement reliftée en 2017. Des changements visuelles mineurs qui concernent surtout la face avant avec l’adoption d’un nouveau bouclier, d’une calandre redessinée et d’une nouvelle signature à LED. Ce restylage a vu aussi l’arrivée de deux finitions Summit et Trailhawk. Présente sur notre modèle d’essai, cette dernière s’adresse donc aux aventuriers qui souhaitent profiter au maximum des quatre roues motrices. Elle se démarque esthétiquement par la présence de essai Jeep Cherokee Trailhawkpassages de roues en plastique noir encadrant des pneumatiques Goodyear All season All terrain de 18 pouces (265/60) renforcés en Kevlar. Identifiable également de part ses logos rouges et ses bandes noires sur le capot moteur qui réduisent les reflets du soleil, le Grand Cherokee Trailhawk dispose d’une garde au sol modulable de 22 cm. Sept teintes de carrosserie sont disponibles au catalogue ainsi que divers accessoires pour personnaliser votre monture. Globalement la présentation extérieure est plutôt réussie, quelle que soit la finition, ce SUV en impose tout en affichant fièrement l’ADN du constructeur américain.

essai Jeep Cherokee Trail Hawk

Malgré le poids des années, l’habitacle est bien présenté et confortable, certains assemblages font néanmoins défauts.

Très accueillant, le Trailhawk vous reçoit dans de confortables sièges en cuir et suédine chauffants et ventilés. Deux ambiances, foncées ou claires, sont proposées, combinées à des inserts noir brossés ou en noyer. Plutôt classique, l’habitacle de ce Grand Cherokee est néanmoins bien présenté, la partie supérieure de la planche de bord ainsi que les contre-portes sont garnis de plastiques moussés. C’est du côté des assemblages que la note chute, certains éléments auraient mérité plus de sérieux sur ce sujet, quelques grincements sont à déplorer, on s’attend à mieux quand on parle de SUV de luxe. L’ergonomie générale ne souffre pas la critique, avec notamment la présence d’un écran tactile de 8,4 pouces, idéalement situé et assez réactif, il s’avère simple d’utilisation et des touches raccourcis permettent d’accéder rapidement à la fonction souhaitée. Un port USB, une entrée auxiliaire et deux prises 12 Volts sont accessibles et le système multimédia est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Le tableau de bord TFT de 7 pouces affiche la vitesse en format numérique et relaie de nombreuses essai Jeep Cherokee Trail Hawkinformations. Concernant l’habitabilité, les places arrière sont tout aussi confortables et l’espace généreux, les dossiers des sièges sont chauffants et peuvent s’incliner, on retrouve aussi deux ports USB, pratique ! Contre 2.000€, deux écrans reliés à un lecteur DVD BlueRay seront logés sur les appuis-tête avant. Doté d’un hayon motorisé, le coffre offre une bonne contenance, comprise entre 782 et 1.1554 litres. La modularité est basique, la banquette 2/3-1/3 se rabat à l’aide de poignées depuis le second rang. Une prise 12 Volts et une lampe troche sont présentes. Enfin, l’habitacle recense une multitude de rangements, petits bacs de porte, espace sous l’accoudoir volumineux, deux porte-gobelets, porte-lunettes, poches aumônières…

essai Jeep Cherokee Trailhawk

Avec son arsenal technologie, le Grand Cherokee Trailhawk privilégie le tout-terrain au dynamisme avec un bon niveau de confort.

Pour animer son gros SUV, Jeep a placé sous son capot un V6 Diesel développant 250 ch à 4.000 tr/mn et un couple de 570 nm à 2.000 tr/mn. Le 0 à 100 km/h est franchi en 8.2 secondes pour une vitesse maximale de 190 km/h. Malgré le poids conséquent du Grand Cherokee, 2,4 tonnes, ce bloc très coupleux lui permet de se mouvoir sans difficulté. Une polyvalence sur tous les types de parcours bien assistée par l’excellente boîte automatique ZF à huit rapports, douce et réactive. Le niveau de confort est tout aussi appréciable avec un excellent niveau de filtration, les longs voyages seront synonymes de sérénité. Mais ne comptez pas non plus faire de lui un engin dynamique, son comportement pataud, ses prises de roulis et sa direction qui manque de précision ne vont pas bon train sur les routes sinueuses. Ce qui appelle ce SUV c’est tout simplement l’aventure. Muni d’une transmission intégrale Quadra-Trac II qui peut transférer jusqu’à 100% du couple sur une seule roue et de cinq modes de conduite Auto, Neige, Boue, Rock (à l’arrêt),  les terrains difficiles ne lui font pas peur. Et lorsqu’il s’agit de pratiquer du franchissement, la technologie répond aussi à l’appel avec une essai Jeep Cherokee Trailhawksuspension pilotée qui permet de moduler la garde au sol de 18 cm jusqu’à 27,4 cm, ainsi qu’une gamme de vitesses courtes et d’un blocage de la vitesse en descente ou en montée. Cette version Trailhawk dispose d’un angle d’approche de 25,7°, d’un angle ventral de 22,8° et d’un angle de sortie de 27,1°. Pour couronner le tout, le système multimédia peut afficher une application qui comprend différentes jauges (température, Voltage batterie…), les cordonnées précise du GPS où encore le degré des angles des roues. Enfin, le SUV américain peut tracter une remorque freinée de 3,5 tonnes (750 kg non freinée) avec un système anti-louvoiement.

essai Jeep Cherokee Trailhawk

Très bien équipé, le Grand Cherokee Trailhawk est affiché à partir de 63.900€ mais écope d’un malus de 10.290€ !

Débutant à partir de 56.900€, le Grand Cherokee s’affiche plus chère de 20.000€ par rapport à son petit frère. La finition Trailhawk est disponible au tarif de 63.900€, avec un rejet de 184 g/km de CO², un malus non négligeable de 10.290€ est à ajouter. À ce prix, la liste des équipements est très complète puisque les seules options proposées sont le toit ouvrant (2.000€) et le lecteur DVD BlueRay (2.000€). La dotation en série comprend notamment les feux bi-xénons, les sièges chauffants et ventilés (avant) à réglages électrique (volant compris), le hayon électrique, le régulateur de vitesse auto-adaptatif, le système de pré-collision, la surveillance des angles morts, le détecteur de franchissement de ligne, l’aide au stationnement semi-automatique, la caméra de recul ou encore un système Hifi Alpine de 506 watts.
Avec 93 litres de capacité, le réservoir à carburant permet de voyager sur de longues distances. Toutefois, le V6 est assez glouton, comptez entre 8 et 10 l/100 km selon le type de trajet.

Conclusion

Bientôt à la retraite, le Jeep Grand Cherokee ne reste pas moins un SUV familiale très confortable et doté d’une vaste gamme. Si vous souhaitez vous aventurez fréquemment hors des sentiers battus, la finition Trailhawk semble être la plus appropriée avec son arsenal technologique consacré au tout-terrain.

Nos photos : essai Jeep Grand Cherokee Trailhawk – Billet Silver

 


Autres articles

Laisser un commentaire