Essai Tesla Model S P85D, avion de chasse électrique

Concevoir une des berlines les plus performantes sans réclamer une goutte de carburant, c’est le pari que s’est lancé Tesla avec son dernier modèle. Essai Tesla Model S P85D.

Essai Tesla Model S P85D - Vivre-Auto

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-AutoLancée en 2012, la Model S a chamboulé le monde automobile en offrant une nouvelle image de la voiture électrique. Souvent synonyme de citadine urbaine ne pouvant pas dépasser les 150 km, Tesla propose une grande berline capable de voyager loin, voir très loin, grâce à une autonomie importante et l’implantation de Superchargeurs dans des endroits stratégiques. En attendant de réaliser un essai longue distance en Europe, nous avons pris le volant du fleuron de la marque, la P85D. Avant de faire le tour du propriétaire, résumons la gamme car si vous vous êtes déjà intéressé à cette voiture, vous aurez remarqué qu’il existe plusieurs déclinaisons. En effet l’acheteur a le choix parmi les cinq modèles 70, 85, 70D, 85D et P85D. Dans les faits c’est plutôt simple, le premier chiffre indique la capacité de la batterie en kWh, ainsi une Model S 85 affiche 82 km d’autonomie en plus et de meilleures performances que la version 70 (378 ch/502 km contre 320 ch/420 km). Ces deux modèles sont des propulsions, animés par un seul moteur électrique sur le train arrière. S’ajoutent ensuite les version D pour Dual Motor, vous l’aurez compris, un second bloc électrique est greffé à Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Autol’avant pour offrir une transmission intégrale. La 70D affiche une puissance de 332 ch et une autonomie de 442 km et la 85D respectivement 422 ch et 528 km. Mais pour Tesla ce n’était pas suffisant, alors les ingénieurs ont concocté une version Performance, la P85D. Ses 262 ch à l’avant et 510 ch à l’arrière offrent un cumul de puissance de 700 ch et 930 Nm de couple. Avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3,3 secondes, c’est une des berlines les plus performantes du marché. Mais depuis le mois de juillet, ce modèle peut se transformer en… P90D. Ça y est nous vous avons perdus… Pour faire simple, il s’agit d’une option à 3.300€ qui permet de passer la batterie des versions 85 à 90 kWh soit un gain de 6% sur l’autonomie. Elle peut-être associée à l’option Vitesse démesurée qui fait gagner 3 dixième de secondes au 0 à 100 km/h pour la modique somme de 11.000€. Mais revenons sur notre modèle à l’essai.

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-AutoSous ses allures de grande berline Coupé, la Model S est avant tout discrète mais plein de charme. Certains la confondront avec la Jaguar XF, surtout de dos, mais plus ça va et plus Tesla se fait connaitre dans l’hexagone, comme en témoigne la réaction des passants. Au premier trimestre 2015 c’est le deuxième véhicule 100% électrique le plus vendu en Europe, derrière la Nissan Leaf. Quel que soit le modèle choisi, il n’y a aucune différence de style, donc pas de version moins valorisée qu’une autre. Il n’y a que la P85D qui se distingue, mais seulement par deux éléments visuels, des étriers de freins rouges en série et un diffuseur arrière en fibre de carbone, option à 1.100€. Huit teintes de carrosserie sont présentes au catalogue dont le Gris Nuit de notre Model S, qui, s’associe parfaitement aux magnifiques jantes Turbine facturées 4.900€, chaussées de Continental ContiSportContact.

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Auto

En s’approchant des portes les poignées escamotables se libèrent et nous pouvons accéder à l’intérieur. La centralisation ne demande aucun effort puisque la clé, en forme de voiture, ne permet que de commander l’ouverture des deux coffres. A bord, la présentation est chaleureuse, les harmonies de couleurs sont bien choisies. L’acheteur peut personnaliser son intérieur parmi sept types de sièges, quatre décors de planche de bord et deux ambiances, foncée ou claire. La Model S n’est pas encore au niveau des berlines premium allemandes ou scandinaves mais globalement c’est plutôt bien fini si l’on ne s’attarde pas sur certains détails. Bien sûr les yeux sont surtout rivés sur l’écran tactile de 17 pouces qui recense quasiment toute l’activité du véhicule. Il est vrai que cet immense écran gâche un peu la présentation de la planche de bord, mais il apporte en échange de la simplicité, oui c’est le bon mot ! Malgré notre appréhension, il nous aura fallu que quelques kilomètres pour faire le tour des diverses fonctions. Les principaux menus étant regroupés sur une fenêtre en haut. De plus, l’absence de bouton permet au constructeur d’apporter des mises Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Autoà jour du software à distance et ainsi ajouter des fonctions à votre Tesla. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé un des soirs de notre essai où, véhicule verrouillé, l’écran s’est mis soudain à s’allumer pendant quelques secondes. Alors qu’est ce qu’on peut faire avec ce système multimédia ? Et bien pas mal de choses. A commencer par les fonctions basiques, climatisation, commandes de phares, téléphone, les réglages du véhicules et les systèmes de sécurité. Si vous avez coché l’option toit ouvrant panoramique (1.600€) vous pouvez régler précisément son ouverture en pourcentage. Le système disposant d’une puce GSM, la partie média offre un navigateur internet et peu synchroniser l’agenda de votre téléphone en vous guidant automatiquement vers votre prochain rendez-vous via le GPS ou plutôt les deux GPS, explications. Lorsque vous êtes en mode navigation, l’écran affiche Google Maps avec au choix une vue carte ou satellite. Mais la voiture bénéficie de son propre système de navigation qui lui, est relayé sur le tableau de bord, car en cas d’absence de réseaux, le premier ne fonctionnera pas. A vrai dire c’est un peu perturbant d’avoir les deux en fonction, et on se concentrera plus sur un seul. Concernant la partie Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Autoaudio, il est possible d’écouter sa musique via les connecteurs, deux ports USB, une prise Jack (pas de lecteur CD), ou de profiter de la plateforme en ligne qui comprend des radios à thème ou des titres précis en tapant le nom d’un artiste, comme la célèbre application Deezer. En fait, les seules commandes physiques, sont les vitres électriques sur les portes et le levier de vitesse derrière le volant. Ce sont d’ailleurs les mêmes éléments à l’identique que l’on retrouve chez Mercedes. Enfin, le tableau de bord numérique de 12,3 pouces regroupe les informations utiles avec un affiche haute définition. Un détail nous a interpellé, les radars de stationnement indiquent avec précision en centimètre la distance vous séparant de l’obstacle.

Essai Tesla Model S P85D – Système multimédia

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-AutoLa Model S est une grande berline de 5 mètres de long qui offre une excellente habitabilité à ses occupants. Une configuration sept places est possible avec deux sièges enfants dos à la route pouvant s’escamoter du plancher. Il faut débourser 3.300€ et ne pas avoir peur de laisser des enfants à l’envers dans le coffre bien que la sécurité soit présente. Mais il manque cependant quelque chose pour considérer cette Tesla comme une vraie berline familiale, il s’agit des rangements. L’américaine fait l’impasse sur les bacs de porte, les poches aumônières, les trappes… En somme, si vous souhaitez ranger votre téléphone, vos lunettes, une bouteille d’eau, les consoles portatives des enfants ou quelques bricoles, seuls deux endroits s’offrent à vous, la minuscule boîte à gants ou le vaste bac qui fait office de console centrale. Même l’accoudoir centrale, qui pourtant présageait un logement ne s’ouvre pas ! Heureusement que pour les bagages on trouve son bonheur avec l’immense coffre de 744 litres qui s’étend jusqu’à 1.645 banquette rabattue. Ou l’espace libre sous le capot avant qui libère 150 litres.

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-AutoRouler en Model S vous apporte une expérience de conduite inédite et très dépendante. On apprécie la simplicité d’utilisation, en raison de l’absence d’un bouton de démarrage ou de frein à main, il n’y a qu’à positionner la boîte de vitesses sur Drive est c’est parti. L’essayer, c’est l’adopter ! Après des centaines de kilomètres effectués à son volant on observe rapidement qu’elle témoigne d’une grande polyvalence avec un confort de conduite et acoustique en roulant tranquillement. Et surtout, elle peut aussi se montrer dynamique avec des accélérations impressionnantes qui rendront malade certains et de quoi perdre son permis en sortie de péage (oui c’est déjà arrivé !). La voiture colle littéralement à la route avec des passages en courbe rapide où elle vire à plat, sans broncher. La présence des batteries sous le plancher agrémente le tout avec un centre de gravité bas. Son poids élevé, 2,2 tonnes, ne jure en rien sur le dynamisme général. C’est une réussite. Autre élément que l’on retrouve généralement sur les électriques, c’est le frein moteur. Ici, il est réglable Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Autoen intensité depuis l’écran tactile et offre un agrément supplémentaire au lever de pied. La suspension pilotée (2.700€) participe au confort et la direction est paramétrable selon trois modes, Confort, Normal et Sport. Sur le plan de la sécurité, la Model S vous rappellera à l’ordre et interviendra si vous franchissez une ligne blanche, détectera les panneaux de signalisation en les reportant sur le tableau de bord et freinera automatiquement en cas d’obstacle soudain. Enfin, deux autres équipements fort utiles, un régulateur adaptatif et un système de stationnement automatisé. Et pour prouver ses vertus avant-gardiste, Tesla ajoutera prochainement le pilotage automatique.

Concernant l’autonomie, nous n’avons pas pu vérifier les 490 km annoncés mais, malgré notre conduite pas toujours économe, l’ordinateur indiquait environ 400 km. Précisons d’autre part que deux types d’affichage d’autonomie sont présents, le premier respecte la norme européenne NEDC et le second, plus réaliste, se base sur votre conduite. Alors forcément si vous appuyez sur le champignon les kilomètres vont défiler plus vite mais un utilisateur habitué s’y retrouvera sans souci.

Afin de nourrir les batteries de la Model S, plusieurs solutions s’offrent à vous. Tout d’abord une bonne installation à domicile, car sur une simple prise il faut compter 35 heures pour une charge complète. Une prise bleue (230V/32A) donnera 40 km/h et une prise triphasée (400V/16A) 55 km/h. Les bornes publics CHAdeMO vous fourniront au moins 120 km/h. Mais pour les longs parcours rien de mieux que le réseau de Superchargeurs qui ne cesse de se développer. Vous pouvez ainsi parcourir l’Europe de l’Ouest ou traverser les Etats-Unis en Tesla ! Les vacances et week-end ne posent donc pas de problème, les longs trajets sont semblables à une voiture thermique à l’exception que la pause recommandée des deux heures se fera ailleurs que sur une aire de repos traditionnelle. Nous avons tenté l’expérience en nous rendant au Superchargeur d’Auxerre situé sur le parking d’un hôtel Mercure où huit places se présentent à vous. On se gare à côté d’une autre Tesla immatriculée aux Pays-Bas et on ouvre la petite trappe dédiée, logée Tesla Model S P85D - Essai Vivre-Autodans le feux arrière gauche via l’ordinateur de bord. Il suffit simplement de brancher la prise et le tour est joué. Surprise ! En seulement 25 mn on récupère presque la moitié de l’autonomie, ne nous obligeant pas à rester plus longtemps ! En fait cette Tesla nous inviterait même à voyager plus loin, chose qu’on réalisera dans un prochain essai sous forme de road trip. Cet arrêt fut également l’occasion de tester l’application smartphone. Très bien conçue, elle permet d’observer le chargement de la batterie, d’activer l’air conditionné, d’entrouvrir le toit ou encore de localiser la voiture avec une très bonne précision.. Cependant, le fait de pouvoir ouvrir et démarrer la voiture à distance sème le doute de la sécurité informatique… Mais selon le constructeur les ingénieurs veillent au grain.

Essai Tesla Model S P85D – Application smartphone

Tesla Model S P85D - Essai Vivre-AutoLa Tesla Model S débute à partir de 70.800€, bonus de 6.300€ déduit. En version P85D la note grimpe sensiblement à 109.700€, notre modèle et ses options s’affiche même à 140.000€ ! Exonérée de TVS, la berline devient intéressante pour certains professionnels, c’est pourquoi il n’est pas rare de croiser des Taxi ou VTC en Tesla ! Si l’on compare son coût aux berlines premium du même segment il reste inférieur ce qui est une bonne chose. Bien sûr, à ce tarif, sa cible reste limitée mais Tesla dévoilera prochainement un crossover (Model X) et une berline compacte (Model 3) qui, elle, sera bien moins onéreuse. Des offres en LOA sont proposées et la garantie couvrant la batterie et les moteurs est de 8 ans kilométrage illimité.

Conclusion

On ne retiendra qu’un seul mot de cet essai : chapeau ! Cette berline tout droit venue de Californie est une réussite et nous invite à voyager sans craindre la panne. Cette déclinaison Performance ne peut que redonner le sourire aux réfractaires du 100% électrique tant son accoutumance est importante. Nous sommes impatients de reprendre le volant d’une Model S et de découvrir les prochaines créations du constructeur.

 

Autres articles

  • Essai Kia Soul EV, le premier crossover électriqueEssai Kia Soul EV, le premier crossover électrique Les voitures électriques se généralisent petit à petit en intégrant de nouveaux segments. C'est le cas de Kia qui fait de son premier véhicule zéro émission un crossover urbain. Essai Kia […]
  • Essai Renault Zoe : la demoiselle électriqueEssai Renault Zoe : la demoiselle électrique Essai de la citadine française 100% électrique.   Première citadine 100% électrique de Renault, la Zoe a une bonne bouille ! Son style colle parfaitement à la philosophie  d'une […]
  • Essai Volvo V60 D6 AWD Plug-In HybridEssai Volvo V60 D6 AWD Plug-In Hybrid Premier véhicule hybride rechargeable au monde, le Volvo V60 Plug-In Hybrid met la barre haut. Nous avons pris son volant pour juger de l'efficacité de cette technologie. Le Plug-In […]

1 commentaire

  1. Bertrand Leroy dit :

    Un essai riche et de belles photos. Bravo.

Laisser un commentaire