Essai Ford Fiesta Red Edition EcoBoost 140 : la petite ST

Plutôt noire ou rouge, les Fiesta Black & Red Edition sont-elles une bonne alternative à la ST ? Essai Ford Fiesta Red Edition EcoBoost 140.

Essai Ford Fiesta Red Edition - Vivre-Auto

Ford Fiesta Red Edition - essai Vivre AutoComme se fut le cas avec la précédente génération (2002-2008) et sa déclinaison S, la nouvelle Fiesta restylé en 2012 s’offre deux versions reprenant la même idée. Associer l’esprit de la ST avec un moteur moins puissant. Ainsi sont nées les Fiesta Black Edition et Red Edition et leurs teintes bi-tons prononcées. Comme leur nom l’indique, elles mettent en scène une couleur principale associée à l’autre teinte sur différents éléments décoratifs. Ce contraste est encore plus marqué avec notre Fiesta Red Edition qui allie le rouge Racing avec le toit et les garnitures en noir brillant. Mais pour accentuer le côté sportif, la carrosserie trois portes accueille des pare-chocs musclés, des jupes latérales, un becquet de toit et des jantes noires de 16 ou 17 pouces (200€). Le résultat de cette recette fonctionne parfaitement puisque plusieurs personnes l’ont confondue avec sa grande sœur la ST.

Ford Fiesta Red Edition - essai Vivre AutoOn retrouve cette touche sportive à bord avec la console centrale et les poignées de portes peintes en noir brillant, le volant cuir garnis de surpiqûres rouge, présentes également sur les tapis de sol, le soufflet du levier de vitesse où les sièges en tissus. Bien installés dans ces derniers, qui gagnent des rembourrages sur les côtés pour un bon maintien latéral, nous avons apprécié leur confort même sur de longs trajets. Deux autres détails spécifiques à cette version, un pédalier alu et un éclairage d’ambiance rouge. Les compte-tours sont similaires aux autres versions, avec leurs aiguilles bleues, quant à l’ergonomie, elle ne souffre pas la critique même si les nombreux boutons de la console centrale peuvent dérouter. Globalement, la finition générale est saine, mais logiquement en retrait par rapport aux dernières citadines du marché, bien plus récentes. C’est le cas aussi pour le système multimédia et son petit écran. On apprécie cependant son emplacement, dans le champs de vision du Ford Fiesta Red Edition - essai Vivre Autoconducteur. Disponible uniquement en carrosserie trois portes, il faudra se contorsionner pour accéder aux places arrière, qui libère un espace correct pour la catégorie. Le coffre est dans la moyenne haute avec une capacité de 295 litres. Les équipements à bord ne comprennent pas tous les derniers systèmes que l’on retrouve sur les récentes citadines, tel que le freinage d’urgence, la caméra de recul, les divers détecteurs de sécurité… mais elle dispose de l’essentiel, accès et démarrage sans clé, régulateur de vitesse, GPS, Bluetooth, assistant au démarrage en côte… Pratique pour la saison froide, sont proposés les sièges et le pare-brise chauffants (Pack Hiver-360€). Un détail nous a cependant interpellé, la trappe à essence ne se verrouille pas.

Ford Fiesta Red Edition - essai Vivre AutoLe binôme Red Edition/Black Edition est animé par un moteur diesel 1.5 TDCI de 95 ch ou le moteur trois cylindres EcoBoost de 140 ch. Notre choix s’est bien sûr porté sur le second, qui semble correspondre plus au look de la voiture. Le 1.0 EcoBoost de 125 ch qui équipe le reste de la gamme excelle par son succès et ses différents prix obtenus comme « moteur de l’année ». Pour le duo il a été revu avec des nouveaux paramètres de gestion du turbo, des soupapes et du système de refroidissement. D’où un gain en puissance et en accélération avec un 0 à 100 km/h franchit en 9 secondes et une vitesse maximale atteinte à 201 km/h. Après des centaines de kilomètres au volant, notre bilan est positif, ce trois cylindres brille par sa très grande polyvalence. On apprécie sa souplesse d’utilisation avec un bon fonctionnement sans dépasser les 2.000 tr/mn et sa vitalité jusqu’à la zone rouge. Dommage Ford Fiesta Red Edition - essai Vivre Autoque la sonorité soit feutrée. Les reprises sont confortables avec une boîte de vitesses à cinq rapports agréable à manier, on regrette cependant que les rapports soient un poil longs, mais châsse au CO² oblige. Et effectivement ce petit Ecoboost joue la carte de la sobriété avec une moyenne enregistrée de 6l/100 km en mixte. Sur un parcours périurbain/urbain avec bouchons nous avons obtenu une moyenne de 5,3 l/100 km. Malgré un tarage sport de la suspension, la citadine s’est montrée relativement confortable. La direction manque de ressenti mais elle se veut précise et inscrit parfaitement le train avant en courbe. C’est là que la magie opère avec un train arrière qui peut se montrer joueur à souhait. Il n’y a que le freinage qui pose problème, trop léger, en raison des tambours arrière..

Débutant à 18.350€ (18.850€ en Black Edition), la Ford Fiesta Red Edition est une bonne affaire. Avec 104 g/km de rejet de CO², aucun malus ne vous sera demandé. Par rapport à la concurrence il faut compter au moins 2.000€ d’écart et des ch en moins. A titre de comparaison, une Peugeot 208 GT Line PureTech 110 ch se vend à partir de 20.550€ et une Clio GT TCe 120 ch 22.730€. On regrette cependant que certains équipements soit optionnés à l’instar du troisième appuie-tête (50€), du siège passager réglable en hauteur (50€) ou des vitres arrière surteintées (150€)… Enfin, ce mois-ci une remise exceptionnelle de 2.700€ vous est accordés.

Conclusion

Pour 5.000€ de moins que la ST, la Ford Fiesta Red Edition est une bonne alternative d’autant qu’au quotidien elle s’avère être d’une très grande polyvalence. Reste à faire un choix Red edition ou Black Edition ?

 

1 commentaire

  1. Leon dit :

    un très bon moteur. Je l’ai aussi essayé et c’est une bonne version. Effectivement le freinage est moyen

Laisser un commentaire