Salon Rétromobile 2015 : le reportage photo

La 40ème édition du salon Rétromobile de Paris à ouvert ses portes cette semaine avec un beau programme. Constructeurs, collectionneurs ou restaurateurs exposent de magnifiques voitures pour le plaisir des yeux des passionnées de tous âges. Petit tour d’horizon en photos.

Cette année, Mercedes est venu avec des modèles de prestige. Au côté de la mytique 300 SL de 1953, le constructeur à l’étoile présente un modèle insolite, la 540 K Streamlimer. Conçu à l’origine pour réaliser une course Berlin-Rome en 1938 à la demande de Dunlop, cette berlinette dessinée par Hermann Arhens, repose sur une carrosserie tout en aluminium. Animée par un huit cylindres 5,4 litres à compresseur de 180 ch elle revendiquait une vitesse de pointe de 185 km/h. Malheureusement, en raison de la guerre qui venait d’être déclarée, cette course a été tout simplement annulée. Autre voiture inédite, tant par son style, le prototype Mercedes C 111. Avec sa robe orange, ce concept devait préfigurer une remplaçante de la 300 SL. Sa particularité était d’employer un moteur rotatif, mais après plusieurs types de modèles étudiés, le projet est tombé à l’eau.
        

La marque tchèque Skoda est présente cette année pour mettre en avant son patrimoine à travers quatre modèles exceptionnelles. A commencer par la première automobile fondée par le constructeur, la Lautin et Klement Voiturette type A (1905). Cette voiturette est équipée d’un moteur bicylindre en V qui développe 7 ch. On apprend que Skoda était déjà présent dans le monde du Rallye avec la Popular Monte Carlo (1936), qui gagna la deuxième place dans la catégorie 1500cc. A ses côtés on découvre la 110 R Coupé de 1970, ce coupé sportif à propulsion arrière s’est écoulé à 56.902 exemplaires jusqu’en 1980. Enfin, le stand accueil la 966 Supersport, la seule restante sur les trois produites en 1950. Cette automobile de compétition fut la plus rapide à cette époque en Tchécoslovaquie avec une vitesse maximale de 197,8 km/h.
      

Porsche organise un concours de restauration de modèles classiques parmi ses centres. On peut ainsi observer les véhicules suivants : 356 Speedster de 1958, 356 B 1600 de 1962, 911 2,4 S coupé de 1973, 911 Targa de 1975, 911 type 930 de 1978, 911 type 930 de 1986 et 911 type 965 de 1991. A l’écart, la 936 victorieuse au 24h du Mans de 1977 nous rappelle le retour du constructeur dans la compétition l’année dernière.

Chez les constructeurs français on fête beaucoup d’anniversaires ! A commencer par Citroën qui célèbre les 60 ans de l’emblématique DS. On peut ainsi venir admirer des DS Berline, Break, Cabriolet mais aussi la SM et la Méhari.

Alors que Renault est en train de faire renaître sa marque Alpine, à l’instar du Concept Vision Gran Turismo présenté il y a quelques jours, le tout premier modèle A106 de 1959 est exposé ainsi qu’une A110 déclinée en version brésilienne Interlagos.

Toujours chez Renault, on fête les 50 ans de la R16 avec de nombreux modèles présents. Premier véhicule à hayon, la R16 s’est vendue à près de deux millions d’exemplaires. Deux concept cars sont également présents, le Scenic (1991) et le R’Space (2011).

Le stand de l’Aventure Peugeot célèbre de nombreux anniversaires. Les 80 ans de la 402, les 60 ans de la 403, les 50 ans de la 204 et les 40 ans de la 604.

Les amoureux d’italienne et de voitures rares pourront admirer quelques modèles de la collection de l’architecte Corrado Lopresto. S’exposent les prototypes Giulietta de Bertone et Pininfarina, la Lancia Sibilo, l’Alfa 6C 1750 Aprile, l’Aurelia B52 Vignale, l’Autobianchi A112 Giovani de Pininfarina, la Lancia Flaminia Speciale de Pininfarina, l’Osca 1600 GT Touring, l’Alfa Roméo Praho Touring, l’Alfa Roméo 2500SS Bertone et l’Alfa 2500 SS de Pininfarina.
        

Le salon Rétromobile c’est l’occasion de se rappeler des marques disparues et qui ont compté dans l’histoire. Le stand du journal Youngtimers rend hommage à la célèbre marque Matra en retraçant la production du constructeur. On peut ainsi y découvrir la Rancho, la Midnight, la Bagheera, la Muréna S kitée usine mais aussi les productions Renault de la M530 à l’Avantime. En quarante ans, Matra aura produit plus d’un million de véhicules.

Le musée national de la Cité de l’Automobile de Mulhouse s’est déplacé en emmenant trois exceptionnelles Bugatti Royale. Le Coupé Napoléonvoiture personnelle d’Ettore Bugatti dessinée par son fils, Jean Bugatti. La Limousine carrossé par Park Ward et Le Roadster long de 6,50 m et ses deux places.

Rétromobile n’accueille pas seulement que des automobiles, on peut ainsi croiser dans les allées des véhicules au gabarit… plutôt impressionnant ! Le musée des blindés de Saumur est venu avec sa plus belle pièce, le Königstiger Tigre Royal. Présent lors de la seconde guerre mondiale, ce char de 70 tonnes était le plus redoutable des blindés. Il n’y a qu’à voir son canon de 88 mm qui avait une portée de 10 km ! 489 exemplaires ont été produits pour l’armée allemande mais après la guerre un seul a survécu, le voici.

Nous terminons notre tour par quelques photos de véhicules présents lors de la célèbre vente aux enchères Artcurial. Le total des ventes a atteint les 46 millions d’euros ! La plus grosse acquisition concerne une Ferrari 250 GT California Spider de 1961 qui s’est vendue à 16,3 millions d’euros…

 Infos pratiques :

Paris Porte de Versailles – Hall 1

Horaires d’ouverture :

  • Mercredi 4 février  – 10h à 22h
  • Jeudi 5 février – 10h à 19h
  • Vendredi 6 février – 10h à 22h
  • Samedi 7 février  – 10h à 19h
  • Dimanche 8 février  – 10h à 19h
Tarifs des entrées :

Plein tarif : 16€
Gratuit pour les moins de 12 ans


Autres articles

Laisser un commentaire