25ème anniversaire de la Mazda MX-5 : journée sur circuit au côté d’Olivier Panis

Voilà 25 ans que le Mazda MX-5 parcoure les routes du monde, c’est tout simplement le cabriolet deux places le plus vendu avec près d’un million d’exemplaires écoulés ! La quatrième génération sera dévoilée par le constructeur japonais le 3 septembre prochain mais en attendant, le service presse nous a offert une demi journée sur le circuit de La Ferté Gaucher afin d’exploiter les atouts du MX-5. Un invité de taille était également de la partie, Olivier Panis !

Mais avant de vous en parler un petit cours d’histoire s’impose ! L’origine du MX-5 provient tout simplement d’une conversation en 1979 entre Kenichi Yamamoto, directeur du développement de Mazda et le journaliste américain Bob Hall. Ce dernier évoqua l’idée de construire une voiture de sport légère comme les roadster anglais. Plus tard il proposera des croquis au constructeur et se fera embaucher. En 1985, un concept en fibre de verre, le V705 annonce l’arrivée prochaine du roadster. Après plusieurs années de conception, le premier Mazda MX-5 est dévoilé officiellement le 9 février 1989 au Salon de Chicago. Baptisé NA, il est reconnaissable avec ses optiques encastrés et sera commercialisé jusqu’en 1997. Viennent ensuite la deuxième génération (NB) de 1998 à 2005, puis l’actuelle version (NC), qui s’est offert deux phases de relooking en 2009 et 2012. Dans quelques semaines nous vous proposerons l’essai de la première version NA, prise en photo ici à la Ferté-Gaucher.

Pour débuter cette demi-journée nous réalisons deux tours de reconnaissance du circuit. Il est composé d’une partie rapide et d’une partie technique avec 14 courbes. Nous prenons ensuite le volant du MX-5 de série. La position de conduite est idéale, près du sol et le levier de vitesse court permet des passages de rapports rapides. Les sièges offrent un bon maintien latéral, on est bien à bord du MX-5 et il convient parfaitement pour un usage de tous les jours. Sur piste le roadster offre un réel plaisir de conduite et se montre efficace avec sa répartition des masses 50/50. Très joueur il est facile à conduire et très sécurisant malgré des suspensions typées route. Le train avant est très précis. Pas étonnant que plusieurs écoles de pilotage l’emploie grâce à sa facilité de prise en main. Si vous souhaitez disposer d’une voiture plaisir capable d’enchaîner plusieurs tours de circuit occasionnellement, n’hésitez pas elle est faite pour vous !

Nous avons eu le privilège ensuite de prendre le volant du MX-5 Open Race, à l’origine cette série très limitée est une version préparée à l’occasion d’une course d’endurance de 4h entre 135 concessionnaires européens. Lors de cet événement, qui s’est déroulé en 2010, la France est arrivée deuxième sur le podium. Il existe deux exemplaires de MX-5 Open Race dans l’hexagone. Toujours basé sur le moteur 2.0l de 160 ch, la liste des améliorations apportés est longue (voir à la fin de l’article). Après plusieurs tours de circuit, le constat est sans appel, ce MX-5 version course est véritablement un sacré jouet ! Par rapport à la version de série, les prises de roulis sont effacées, les suspensions sont fermes et surtout le freinage se montre très efficace ce qui permet un point de freinage bien plus tard en courbe. Et quel son ! L’échappement en inox offre encore plus de sensations. Il est d’ailleurs nécessaire de crier pour se faire comprendre entre pilote et co-pilote. Notons que la sonorité de la version de série est également très appréciable à l’oreille mais bien sûr plus civilisé.

Pour les intéressés, le CERAM organise des stages de pilotage avec le MX-5 Open Race. 

Enfin, voici en vidéo embarquée, deux tours de circuit réalisé par Olivier Panis, qui, rappelons-le, pilote une Mazda 3 au Trophée Andros. Lui aussi s’est amusé au volant du MX-5 avec une parfaite maîtrise.

Le bilan de cette demi journée est bien sûr très positif ! C’est toujours un réel plaisir de prendre le volant du MX-5. Que ce soit en version de série ou avec une préparation course il offre suffisamment de sensation.

Modification apportées au MX-5 Open Race

Pièces déposées
• Capote et tous ses composants
• Arceau de sécurité
• Antibrouillards
• Isolation du compartiment moteur
• Garnissages de l’aire de chargement
• Doublures d’aile (partiellement)
• Volant
• Système audio
• Les deux sièges, ceintures de sécurité et ancrages de ceintures de sécurité
• Garnissage intérieur, caches, casiers, vide-poches, tapis de sol
• Airbags et supports
• Câbles de frein, plaquettes de frein, liquide de frein
• Isolation intérieure et moquette
• Plateau d’embrayage
• Ressorts de suspension et supports de tourelle
• Echappement
(En aval du convertisseur catalytique)
Pièces nouvelles ou modifiées
Extérieur
• Kit aérodynamique de compétition couleur carrosserie :
• Bouclier arrière avec diffuseur, ailes arrière
• Renforts et supports spéciaux de couvercle de coffre arrière
• Verrous de sécurité spéciaux pour le capot et le couvercle de coffre
• Marquage MX-5 Open Race
Intérieur
• Garnissage spécial en fibre de carbone avec joints et supports
• Siège baquet de compétition en fibre de carbone conforme à la norme FIA avec garnissage ignifugé
• Harnais de sécurité six points avec boucle tournante et ancrages soudés
• Volant de compétition de 320 mm à accouplement rapide
• Chronomètre
Groupe propulseur
• Module de gestion moteur spécial (PCM) fourni par Mazda
• Scellés pour moteur, transmission et PCM
• Liquide de refroidissement moteur spécial et huile de compétition 10W60
spéciale
• Huile de transmission de compétition spéciale
• Echappement double en acier inoxydable, 2 x 70 mm, en aval du convertisseur catalytique
Châssis
• Ressorts principaux et auxiliaires de compétition
• Amortisseurs de compétition
• Supports de tourelle renforcés
• Nouveau réglage de la charge par roue et du carrossage
• Jantes en alliage d’aluminium 17’’ de compétition
• 4 pneus « slick » de compétition (225/605-17, construction 64, mix C)
• 4 pneus « pluie » (225/45-ZR17)
• Plateau d’embrayage de compétition
• Circuit de refroidissement de différentiel et de transmission
• Circuit de freinage double avec ABS modifié pour plus de sécurité en compétition avec :
– Disques de frein avant de compétition : en fonte traitée thermiquement, rainurés et ventilés
– Plaquettes de frein longue distance
– Circuit de refroidissement pour freins avant avec prises d’air spéciales dans le bouclier avant
– Kit de câbles de frein « steel flex » sur les trains avant et arrière
– Liquide de frein de compétition


Autres articles

Laisser un commentaire