Salon Rétromobile 2014 : le reportage photo

Comme chaque année, le salon Rétromobile ouvre ses portes à Paris Portes de Versailles et pour sa 39è édition, le salon s’est agrandi et ça se voit ! 

Notre visite démarre par les constructeurs français. Cette année, le stand Renault fête les 50 ans de la R8 Gordini, cinq modèles étaient présents dont la première 1100 apparue en 1964, une version 1300 rallye et une Type 1134 préparée par la régie Renault. C’est en 1966 que ce modèle devient célèbre grâce à la fameuse coupe Gordini, une formule monotype crée par Alain Bertaut. A côté, autre anniversaire, celui de l’Espace avec 30 ans d’histoire. Tout d’abord avec le prototype Matra qui, sans lui, n’aurait pas fait le succès du monospace au losange, et les quatre générations des années 1984, 1991, 1996 et 2002 mais aussi le mythique Espace F1.

         

Chez Peugeot, comme chaque année, nous retrouvons les différents clubs des anciens modèles avec un cabriolet 402 Darl’mat de1938, un coach 402 B décapotable de1939, un cabriolet 203 Worblaufen de 1951, un coupé 403 spécial René Bernard de 1956, un cabriolet injection 404 de 1962, un coupé 504 de 1970, un cabriolet 304 S de 1975, une 104 ZS 80 HP de 1982, une 604 STi de 1983 et un scooter Peugeot S57 B de 1955.  Cette année était à l’honneur également la RCZ R que nous ne manquerons pas de vous présenter à l’essai très prochainement. Elle posait à côté de la petite sportive de 1926, la 172 R Grand Sport, version très rare des Quadrilettes. C’est aussi l’occasion de fêter l’anniversaire de la 205 GTi qui souffle ses 30 bougies avec l’exposition d’un modèle de 1984 !

 

Le stand Citroën aborde le thème des familiales, de la C6 Familiale de 1931 au nouveau Grand C4 Picasso en passant par la Traction Avant ou encore la CX Break. Parmi ces modèles, trois fêtent leur anniversaire cette année, la Traction (80 ans), la CX (40 ans) et la XM (25 ans).

Porsche expose une 911 Targa S 2.4L, au côté de la dernière 911. Mais aussi trois modèles de compétitions participants aux 24h du Mans,  la 550 Spyder de 1950, la 911 GT 1 de 1993 et la 917 KH Coupé de 1971 qui détient encore aujourd’hui le record de vitesse moyenne établit à 222,30 km/h. Autre constructeur présent cette année, Caterham, où le vert était à l’honneur sur le stand. On peut y découvrir la Seven 165, la Seven 485, l’AeroSeven Concept et la F1 de la CaterhamTeam. Chez Bugatti, on trouve le prototype de la Veyron, fidèle à presque 100% du modèle de série.

Notre visite se poursuit par les stands des carrossiers et là, quelle surprise s’offre à nous, un modèle que presque personne ne connait, la Manic GT. Apparue en 1969, cette voiture à deux places est produite par une équipe de Montréal menée par Mr. Jacques About. Elle reprend la plate-forme et le train roulant de la Renault 10 avec une carrosserie en fibre de verre. Seulement 160 modèles ont été produits faute d’approvisionnement des pièces Renault. Cette Manic est visible sur le stand du carrossier Ganci.

Nous arrivons ensuite à l’exposition des voitures de Maharadjas avec quinze modèles d’exceptions. Réunis pour la première fois en Europe, ces joyaux ont été personnalisés à l’extrême par les princes indiens des année 20 et 30. Comme en témoigne la Rolls-Royce Phantom I de 1926 carrossée par Barker & Co pour le prince Nawab Wali-ud-Dowla. C’est la première voiture en aluminium poli. Autour se trouve d’autres Rolls-Royce, des Isotta Fraschini, des Delage, Delahaye, et une Swan ca, toutes bien-sûr personnalisés.

Notre visite se termine par l’un des plus gros événement de ce salon, la vente aux enchères d’Artcurial. Présent pour la quatrième année consécutives, ce ne sont pas moins de 170 véhicules exposés sur 3 000 m². Parmi les modèles, des voitures ayant appartenu Philippe Starck, Ringo Starr, Brigitte Bardot, Charles Aznavour, Coluche et Steve Mc Queen. Deux ventes sont proposées, la première le vendredi 7 février avec l’ensemble des modèles et la seconde samedi 8 février avec 44 modèles Alfa Romeo d’après -guerre).

A travers le salon différentes expositions sont offertes, « l’aventure humaine et sportive du Dakar » avec une douzaine de véhicules qui ont tenté et réussi l’aventure du Paris Dakar, « les Alpine d’un visionnaire de l’automobile » où une quinzaine de modèles de route et de compétition et des accessoires couvrant la période 1963-1978 rendent hommage à Jean Rédélé et aux Alpine ou encore « Le devoir de mémoire » avec des véhicules témoins de la première Guerre Mondiale. C’est aussi le rendez-vous incontournable pour les collectionneurs de miniatures et de livres.

Bilan

Cette édition du salon Rétromobile est un vrai plaisir pour les yeux. Nous avons été plutôt gâtés cette année avec 8 000 m² d’espace en plus. Si vous avez l’occasion de vous y rendre n’hésitez pas un instant !

Infos pratiques :

Paris Porte de Versailles – Hall 1

Horaires d’ouverture :

Mercredi 5 février : 11h – 22h
Jeudi 6 février, Samedi 8 février,
et Dimanche 9 février : 10h – 19h
Vendredi 7 février : 10h – 22h

Tarifs des entrées :

Plein tarif : 16€
Gratuit pour les moins de 12 ans

Autres articles

Laisser un commentaire