Essai Volvo XC40 D4 AWD, le SUV compact de l’année

La gamme des SUV du constructeur suédois est enfin au complet avec l’arrivée du petit dernier. Essai Volvo XC40.

essai Volvo XC40

Essai Volvo XC40 D4 AWD

Facile à reconnaître, le nouveau Volvo XC40 affiche toutefois une personnalité bien distincte du reste de la gamme des SUV.

Élu voiture de l’année 2018, le nouveau Volvo XC40 s’attaque au marché des SUV compacts premium. Est-ce que son titre est mérité ? Nous avons pris son volant pour en débattre.
Nouveau né dans la gamme du constructeur suédois, le XC40 rejoint la famille des SUV jusqu’à présent composée des XC60 et XC90. Long de 4,43 mètres, il inaugure une toute nouvelle plateforme qui sera employée prochainement pour les futures productions de la gamme 40. Aux premiers regards on reconnait immédiatement l’ADN Volvo symbolisée par des lignes cubiques et différents éléments communs aux autres modèles comme la forme des blocs optiques. Pour autant, ce SUV compact n’est pas une simple copie de ses grands frères, affichant un style un brin plus original, il a pour objectif de séduire une clientèle plus jeune. De plus, si l’ensemble des teintes restent classiques, hormis le Rouge et le Bleu Amazon, il est possible d’apporter sa touche personnelle en ajoutant des coques de rétroviseurs et un toit de couleur blanc.  Notre modèle à l’essai était présenté en finition intermédiaire Momentum qui se distingue par ses jantes de 18 pouces, ses sabots Essai Volvo XC40 D4 AWDde protection avant et arrière ainsi que ses barres de toit couleur aluminium. À noter que nous disposions de jantes 19 pouces facturées 590€. La finition supérieure R-Design ajoute une double sortie d’échappement rectangulaire chromée et une finition spécifique en noir brillant  (barre de toit, calandre…). Un kit Design est disponible dans le catalogue des accessoires, contre 2.050€, il ajoute des sabots de protection spécifiques avant et arrière ainsi que des bas de caisse latéraux en acier inoxydable. Il est également possible d’opter pour une monte pneumatique jusqu’à 21 pouces. Enfin, clin d’œil à sa patrie, le Volvo XC40 affiche fièrement un discret drapeau suédois sous le côté gauche de son capot moteur.

Essai Volvo XC40 D4 AWD

Véritable véhicule premium, le XC40 hérite du sérieux scandinave en matière de présentation avec en prime plusieurs harmonies de couleurs disponibles.

À bord, on retrouve globalement la même présentation des éléments que dans les dernières productions de la marque. Au programme un tableau de bord disposant d’une dalle numérique de 12,3 pouces (de série) et un écran multimédia de 9 pouces regroupant l’essentiel des fonctions disponibles. Le dessin de la planche de bord est, quant à lui, inédit, comme en témoignent les grilles d’aérations horizontales où encore la forme du bandeau centrale côté passager. Deux types d’inserts sont par ailleurs proposés, en aluminium comme sur notre modèle ou sous forme d’une carte de ville en relief. Ils se mêlent à deux ambiances au choix, beige ou noire. Comme d’habitude, le constructeur ne nous déçoit pas sur la qualité de finition, avec d’excellents assemblages et des matériaux de bonne facture. On observe tout de même une différence notamment concernant les plastiques de la console centrale, moins valorisants que la gamme supérieure. De même, les rangements de la console centrale sont constamment ouverts. La sellerie, ici en cuir Rouge, est très confortable et les nombreux réglages électriques permettent de trouver sa position de conduite optimale. Le volant sport gainé de cuir perforé (120€) est agréable à prendre en main et les différentes Essai Volvo XC40 D4 AWDcommandes sont facilement accessibles. Le système multimédia est assez intuitif et surtout très fluide, seules deux fonctions auraient méritées une touche dédiées en dehors de l’écran, la fonction Stop & Start ainsi que l’affichage des différentes caméras périphériques. Si la caméra de recul s’affiche automatiquement en marche arrière, il faut obligatoire chercher la touche dans un menu dédié pour les autres manœuvres. Côté équipements, le SUV premium est richement fourni, sièges avant/arrière et volant chauffants, hayon motorisé, toit ouvrant panoramique, rehausseur pour enfant, chargeur sans fil pour smartphone, système audio Harman Kardon… Il ne lui manque que l’affichage tête haute pour se rapprocher de ses grands frères.

Essai Volvo XC40 D4 AWD

Véritable SUV compact familial, le XC40 soigne bien ses occupants, bonne habitabilité, rangements nombreux, modularité au top...

Modularité et habitabilité sont les maîtres mots du XC40. Aux places arrière les occupants bénéficient d’un bon espace aussi bien pour la tête que pour les genoux, idéal pour deux adultes ! La place du milieu est logiquement moins accueillante en raison de la présence du tunnel de transmission. Volvo a aussi pensé aux familles en intégrant une multitude d’espaces de rangement un peu partout dans l’habitacle, grands bacs de porte, tiroir sous le siège passager, vide-poches amovible, filets, logement sous l’accoudoir climatisé… et pour les dames, la boîte à gants peut même faire apparaître un crochet pour les sacs. Quand au coffre, il offre un volume de chargement de 460 litres, dans la moyenne, qui peu s’étendre jusqu’à 1.336 litres une fois la banquette rabattue. La manœuvre s’effectue simplement via une commande électrique (240€) et permet d’obtenir un plancher plat grâce au double fond modulable.

Essai Volvo XC40 D4 AWD

Le D4 AWD fort de 190 ch offre un bon agrément de conduite au détriment d’une consommation un peu supérieure.

Pour animer son SUV compact, Volvo a retenu cinq motorisations dont un inédit trois cylindres essence T3 de 156 ch. Associé pour l’instant uniquement à une boîte mécanique, ce nouveau bloc fera l’objet d’un prochain essai. Viennent ensuite les quatre cylindres essence T4 et T5 développant respectivement 190 et 247 ch, disponibles en boîte automatique et transmission intégrale (deux roues motrices possible sur T4). En Diesel, l’offre débute avec le D3 de 150 ch qui laisse le choix entre boîte mécanique ou automatique avec ou non la transmission intégrale. En haut du tableau le D4 et ses 190 ch est lui, obligatoirement associé à la transmission intégrale et la boîte automatique à huit rapports. Dans les prochains mois, une version hybride rechargeable sur la base du T3 sera commercialisée sous le nom T5 Twin Engine. Mais ce n’est pas tout puisque le XC40 sera aussi proposé avec un moteur 100% électrique d’ici 2020.
Revenons à notre modèle doté du D4. Ce quatre cylindres Diesel délivre une puissance de 190 ch à 4.000 tr/mn et un couple de 400 Nm entre 1.750 et 2.500 tr/mn. Suffisamment vaillante, cette mécanique permet de réaliser le 0 à Essai Volvo XC40 D4 AWD100 km/h en 7,9 secondes et d’atteindre la vitesse maximale de 210 km/h. En agglomération, le SUV suédois se conduit avec facilité grâce à sa position de conduite haute et sa direction légère, le rayon de braquage (11,4 mètres) pénalise toutefois un peu les manœuvres. Le mariage moteur/boîte témoigne d’un bon agrément de conduite sur tous les types de trajets avec des accélérations franches, des reprises correctes et une bonne gestion des passages de rapport.  Seul le Stop&Start, un peu capricieux, pénalise les départs. Nous ferons un second reproche concernant la sonorité du moteur, un peu trop présente lors des montées en régime, certes c’est un Diesel, mais on a connu mieux. Démuni de la suspension pilotée (840€) notre XC40 n’en demeure pas moins un bon élève en matière de confort. Malgré la présence de notre monte pneumatique de 19 pouces, il se montre très prévenant et filtre très bien les irrégularités de la route. Une fois que l’on sélectionne le profil de conduite sur « Dynamic », la réponse à l’accélérateur est plus directe, la direction se durcit et le freinage devient encore plus efficace. Le XC40 se montre assez agile en courbe mais malheureusement son poids conséquent, 1.735 kg et la souplesse des amortisseurs freinent les ardeurs d’une conduite dynamique. Il est toutefois possible d’opter pour le châssis sport, facturé 240€, qui abaisse la garde au sol et durcit l’amortissement.
Essai Volvo XC40 D4 AWDPionnier de la sécurité, Volvo a intégré ses nombreuses aides et assistances à la conduite déjà présentes sur les XC60 et XC90 dans son nouveau SUV. Au programme, une caméra à 360°, un stationnement semi-automatique, la surveillance des angles morts, l’assistance au changement de voie, le freinage d’urgence avant/arrière (en série), le régulateur de vitesse adaptatif ainsi que la fonction pilote semi-autonome jusqu’à 130 km/h. Tous ces équipements sont convaincants à l’usage, on émettra seulement un bémol concernant le frein de parking automatique où il n’est pas possible d’avancer ou de reculer la voiture sans boucler sa ceinture ! Agaçant lorsque vous arrivez chez vous et que vous rentrez votre voiture après avoir ouvert le portail.

Essai Volvo XC40 D4 AWD

Affiché entre 30.850 et 53.900€, le SUV compact suédois devient vite onéreux si on s’attarde sur les nombreuses options.

Pour s’offrir le nouveau Volvo XC40 il faut débourser au moins 30.850€. À ce prix vous disposerez du moteur essence D3 de 156 ch. Le moteur D4 AWD est disponible dès le second niveau de finition à partir de 43.600€. Avec des rejets de 131 g/km de CO², un malus de 353€ est à ajouter. La liste des options est particulièrement conséquente et il faut mettre la main au portefeuille pour s’offrir même le minimum (accès et démarrage sans clef-420€, navigation-1.170€, caméra de recul-450€…), ainsi notre modèle dépasse les 50.000€ ! Enfin, côté consommation, notre XC40 D4 AWD s’est montré assez glouton, avec une consommation moyenne comprise entre 8 et 9 l/100 km.

Conclusion

Ce nouveau SUV compact premium a été pensé avant tout pour les familles comme en témoignent les nombreux aspects pratiques, le confort général à bord et toujours l’aspect sécuritaire. En élargissant sa gamme, Volvo s’offre un nouveau public et annonce clairement son intention de concevoir des versions plus propres.

Nos photos : essai Volvo XC40 D4 AWD Momentum – Noir Onix Metallisé/Jante 19″/Cuir confort Rouge

 

Autres articles

Laisser un commentaire