Essai Nissan Micra 2017 IG-T 90, l’Europe en ligne de mire

En abandonnant ses origines, la nouvelle citadine japonaise s’est-elle bien adaptée à notre marché ? Essai Nissan Micra 2017.

essai Nissan Micra 2017

Essai Nissan Micra 2017

Conçue spécialement pour l’Europe, la nouvelle Nissan Micra change radicalement de look et propose une palette de personnalisation importante.

Lancée en 1982, la Nissan Micra se renouvelle pour une cinquième génération qui marque un changement de cap pour le constructeur. Contrairement à ses prédécesseurs, cette Micra a été conçue uniquement pour l’Europe. Fini les rondeurs ou autres attributs des derniers modèles qui plaisaient principalement à la clientèle féminine, les designers sont repartis d’une page blanche pour concevoir un nouveau produit 100% différent. Un résultat final qui devrait maintenant aussi plaire à la gente masculine, Nissan annonce d’ailleurs un mixte des ventes hommes/femmes de l’ordre de 50/50 ce qui n’est pas étonnant quand on observe cette Micra. Plus grande et dotée de lignes clairement plus dynamiques cette nippone est très réussie esthétiquement. A l’avant on découvre le nouveau code stylistique maison présent sur les Qashqai et X-Trail restylés caractérisé par une nouvelle calandre et un logo à impression 3D qui dissimule la caméra laser. Notre finition haute Tekna arbore de belles jantes de 17 pouces et une teinte Orange plutôt voyante, d’autres couleurs vives sont présentes au catalogue (vert, rouge, bleu…). Et pour satisfaire tout le monde, un choix important de personnalisation est proposé avec une Essai Nissan Micra 2017multitude de combinaisons. Les coques de rétroviseur, les protections de carrosserie et les jantes peuvent recevoir différentes teintes contre 300 à 500€. Des packs sportifs comprenant des stickers sont aussi proposés ainsi que des décors intérieurs ou différentes baguettes de coffre. Il est également possible de remplacer l’antenne radio par un aileron de requin (environ 200€).
Produite en France dans l’usine Renault de Flins et non plus en Inde, cette nouvelle citadine joue la carte du Made in France comme le fait la Toyota Yaris. La filiation avec Renault se ressent, à l’image des poignées de porte arrière dissimulées ou de certaines proportions qui nous rappellent la Clio, pour autant cette dernière ne partage pas sa plateforme mais seulement ses moteurs.

Essai Nissan Micra 2017

Malgré quelques assemblages douteux, la Micra monte clairement d’un cran en qualité de présentation. La liste d’équipements est pléthorique.

Gros changements également à bord. La planche de bord est très bien présentée à la fois moderne et dynamique. Comme évoqué ci-dessus, la personnalisation touche aussi l’habitacle, comme en témoigne notre modèle garni du pack Orange Racing (350€) comprenant une ambiance bi-tons présente sur la planche de bord, les tapis, la sellerie et les contre-portes, ce qui égaie l’ensemble. Parmi les accessoires disponibles, un éclairage d’ambiance est proposé (148€), un accoudoir pour le conducteur (180€) ou encore une coque de rétroviseur intérieur en couleur (80€). Le niveau de qualité monte d’un cran par rapport à la génération précédente, les matériaux sont de bonnes factures, seuls quelques assemblages laissent à désirer comme l’entourage de la console centrale qui bouge. Installés dans des sièges un poil fermes on trouve facilement sa position de conduite idéale, le nouveau volant à méplat est jolie et agréable à prendre en main. Derrière lui les compte-tours sont très lisibles et l’écran TFT au centre regroupe beaucoup d’informations. Bien intégré, le système multimédia compatible Apple CarPlay-Android Auto et son écran tactile de bonne taille se montre Essai Nissan Micra 2017relativement simple d’utilisation. Centralisant la plupart des fonctions, il limite le nombre de boutons sur la planche de bord tout en gardant tout autour des touches raccourcis fortes utiles. L’ergonomie générale est bien étudiée dans cette nouvelle Micra, qui propose une liste d’équipements très complète pour la catégorie. Sans citer la totalité on en retiendra certains comme l’accès et le démarrage sans clef, les sièges avant chauffants, les feux de route LED adaptatifs, la caméra 360°, l’alerte de franchissement de ligne, la surveillance des angles morts, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le freinage d’urgence avec détection des piétons, l’assistant au démarrage en côte (un logo apparaît au tableau de bord lorsque celui-ci est enclenché),  le régulateur de vitesse… Enfin, le système audio Bose a la particularité d’intégrer deux haut-parleurs dans l’appui-tête du Essai Nissan Micra 2017conducteur pour une expérience sonore inédite.
L’espace offert aux passagers arrière est correct pour des enfants mais les grands gabarits s’y sentiront étriqués en raison d’une garde au toit assez basse et d’un fable espace aux jambes. Autre inconvénient, les vitres arrière sont manuelles, un détail dérangeant sur un niveau de finition comme le notre. Avec 300 litres de contenance, le coffre dispose d’un bon espace de chargement pour une citadine. En repliant la banquette il s’étend à 1.004 litres sans obtenir de plancher plat. Pour ranger vos objets, l’habitacle recense quelques rangements principalement à l’avant, trois porte-gobelets, des bacs de porte, une généreuse boîte à gants et un espace sous le tableau de bord qui dispose d’une prise 12 Volts, d’un port USB et d’une sortie Jack.

Essai Nissan Micra 2017

Avec ses performances correctes, la Micra IG-T 90 peut s’aventurer hors de la ville et offrir de bonne sensations sur routes sinueuses.  

Pour le moment, seuls trois moteurs sont proposés à l’achat. Un bloc quatre cylindres Diesel dCi de 90 ch ainsi que deux trois cylindres essence de 71 (1.0l athmo.) et 90 ch (0,9l IG-T turbo). Nous avions en main ce dernier qui devrait représenter une bonne partie des ventes. Avec 90 ch à 5.500 tr/mn, un couple de 140 Nm dès 2.250 tr/mn et 1.053 kg sur la balance, le 0 à 100 km/h est abattu en 12,1 secondes pour une vitesse maximale de 175 km/h. Plutôt discrète aux oreilles, cette mécanique réalise plutôt bien son travail en se montrant assez polyvalente. Ainsi il est possible d’emprunter l’autoroute sans difficulté, un milieu pas toujours favorable aux citadines. Seules les reprises sont un peu justes en raison de l’étagement de la boîte manuelle à cinq rapports qui, au passage, accroche un peu. Pour l’instant aucune transmission automatique n’est prévue avant 2018. La Micra se rattrape avec un compromis entre confort et comportement routier parfaitement équilibré. Si la direction est peu communiquante, elle se veut précise et permet d’inscrire facilement la voiture en courbe. Confort, stabilité et plaisir de conduite résument bien le ressenti au volant, étonnant lorsque l’on sait que la plateforme employée est issue de la Nissan Note (ou Renault Clio 3). Enfin, nous avons obtenus une moyenne de  6 l/100 km durant notre essai, une note correcte.

Essai Nissan Micra 2017

Si le prix d’accès est intéressant, la note grimpe vite en montant en gamme.

Question budget, la nouvelle Nissan Micra proposée avec cinq niveaux de finition (Visia, Visia Pack, Acenta, N-Connecta, Tekna) débute ses tarifs à partir de 13.590€ avec le moteur 1.0l de 71 ch. Pour bénéficier du IG-T 90 il faut opter pour le second niveau et débourser 15.490€. Notre version Tekna est vendue à partir de 19.390€ et dépasse les 21.000€ avec les options. Vous l’aurez compris, pour s’offrir une Micra bien dotée et personnalisée il faudra mettre la main au portefeuille, des tarifs supérieurs au précédent modèle qui place cette citadine dans la fourchette haute de la catégorie. C’est néanmoins une des mieux équipée.

Conclusion

Relativement bien dotée, bien présentée et agréable à conduire, cette nouvelle Nissan Micra n’a plus rien à voir avec la citadine pure et dure que l’on connaissait. On se demanderait même si l’on est pas à bord d’une compacte tellement la polyvalence est devenue son point fort. Cerise sur le gâteau, elle est assemblée en France.

NDLR : pour les curieux, le département 23 présent sur les plaques d’immatriculations des modèles presse Nissan représente le chiffre « 23 » traduction de « Nissan » en Japonais.

Nos photos : essai Nissan Micra 2017 Tekna IG-T 90 – Orange Racing, pack intérieur Orange Racing

 


Autres articles

Laisser un commentaire