Essai Dacia Sandero 2017 Stepway TCe 90, l’achat malin

En se remettant à jour, la compacte roumaine souhaite poursuivre son succès commercial. Ce lifting suffira t-il ? Essai Dacia Sandero 2017.

Essai Dacia Sandero 2017

Essai Dacia Sandero 2017

Avec ses nouveaux attributs de style, la Dacia Sandero apparaît plus jeune. La finition Stepway est toujours réussie !

La Dacia Sandero n’est plus à présenter, le public la connait bien, très présente sur nos routes, c’est le modèle le plus vendu du constructeur. Mais avec l’arrivée de nouvelles rivales directes et indirectes abordables comme la Ford Ka+ ou la Fiat Tipo, le constructeur roumain lance une seconde jeunesse à sa compacte. Au programme, nouveau visage, nouveaux garnissages et équipements.
Les carrés et rectangles sont à l’honneur avec ce restylage ! De face comme de dos, la Sandero cuvée 2017 se reconnait sans problème grâce à ses nouveaux attributs. Dès la première finition, elle bénéficie de nouveaux blocs optique offrant une signature lumineuse à LED, d’un bouclier redessiné couleur carrosserie, de nouveaux antibrouillards, ainsi qu’une calandre spécifique ornée d’un trait chromé. A l’arrière les feux sont également inédits, caractérisés par quatre petits carrés. Ce lifting touche bien évidement aussi la finition haute Stepway qui se démarque Essai Dacia Sandero 2017par sa garde au sol surélevée (40 mm), ses protections de carrosserie chromées et ses barres de toit. Les nouveautés concernent la calandre qui affiche huit rectangles, l’entourage des antibrouillards est inédit et une canule d’échappement chromée fait aussi son apparition. Les enjoliveurs de 16 pouces sont spécifiques et s’apparenteraient même à de véritables jantes.
Sans en faire trop, les designers ont réussi à redonner un coup de jeune à la Sandero. Notre modèle Stepway et sa peinture spécifique est toujours réussi esthétiquement, on en oublierait presque qu’il s’agisse d’un modèle low cost à un détail près, les serrures de porte et de coffre visibles.

Essai Dacia Sandero 2017

Même si quelques détails d’ergonomie persistent, l’habitacle gagne en modernité et en praticité.

En s’installant à bord, on remarque de suite le nouveau volant à quatre branches qui reçoit dorénavant la commande de klaxon en son centre. Un détail qui semble jouer en faveur de l’ergonomie, souvenez-vous, cette fonction était initialement présente sur le commodo. Mais ce n’est pas tout, les commandes de lève vitre ont aussi déménagé, de la console centrale vers les contre-portes, c’est bien plus pratique même s’il reste toujours celles des vitres arrière. Le bouton du régulateur de vitesse déporté, l’écran central positionné un peu bas et le volant réglable seulement en hauteur sont en revanche toujours de la partie.   Esthétiquement, la planche de bord reçoit de nouveaux inserts chromés, la sellerie de notre version Stepway est également remise à neuf. Notez qu’une sellerie cuir est disponible en option contre 600€. En y regardant de plus près, on constate que la qualité perçue de cette habitacle est de bon niveau, les plastiques, certes durs, semblent robustes et les assemblages sont sans reproche. Deux nouveaux équipements ont été ajoutés au catalogue, un assistant au démarrage en côte, livré en série sur toutes les finitions et une caméra de recul facturée 200€ sur les deux derniers niveaux. Notre version haute Stepway est particulièrement bien dotée, climatisation manuelle, régulateur/limiteur de vitesse, écran tactile 7 Essai Dacia Sandero 2017pouces avec navigation France (Europe de l’Ouest +100€), radars de stationnement arrière…
Grâce à son habitabilité généreuse, deux adultes peuvent prendre place sans difficulté à l’arrière. Un porte-gobelets et une prise 12 Volts sont maintenant disponibles. A l’avant où l’espace est aussi de rigueur, on note l’arrivée d’un filet de rangement à droite de la console centrale ainsi qu’une poche sur le côté gauche du siège passager. Un accoudoir pour le conducteur est aussi proposé en option contre 100€. Enfin côté coffre, rien ne bouge, les 320 litres offerts sont toujours appréciables pour la catégorie (1.200 litres en deux places).

Essai Dacia Sandero 2017

L’agrément de conduite est au rendez-vous avec le bloc TCe 90.

Sous le capot, la Sandero accueille un nouveau moteur essence trois cylindres de 75 ch qui remplace le précédent quatre cylindres 1,2 l. La finition Stepway ne peut en bénéficier, seuls les blocs de 90 ch sont disponibles. En Diesel, le quatre cylindres dCi 90 peut être combiné à une boîte mécanique à cinq rapports ou robotisée à six rapports. Même choix pour le trois cylindres essence TCe 90 mais avec un rapport de moins pour la boîte pilotée. Notre modèle était animé par ce dernier qui développe 90 ch à 5.000 tr/mn et un couple de 140 Nm à 2.250 tr/mn. Sans être un foudre de guerre, ce moteur, souple à bas régime, se montre relativement performant pour emmener sans difficulté la compacte sur route. On observe cependant quelques vibrations à l’arrêt et surtout des bruits d’airs sur route. La Sandero offre un compromis intéressant concernant son amortissement, pas trop souple et un poil ferme garantissant un bon niveau de confort et un comportement routier globalement sain. Si la direction est précise et communicative, bien qu’un peu lourde en manœuvre, et le roulis Essai Dacia Sandero 2017maîtrisé, le châssis atteint vite ses limites en conduite dynamique, un terrain que la roumaine ne vise bien évidemment pas.

Disponible en prix d’appel à partir de 7.990€, la Dacia Sandero offre un rapport qualité/prix imbattable. Notre modèle Stepway doté du moteur TCe 90 est facturé 12.720€. Avec un rejet de CO² de 115 g/km aucun malus ne vient faire grimper l’addition. La consommation moyenne oscillait entre 6 et 7 l/100 km durant nos trajets quotidiens. Enfin, trois ans de garantie (ou 100.000 km) sont offerts.

Conclusion

Agréable à conduire, habitable, équipée correctement, il est difficile de parler de low cost quand on découvre la Dacia Sandero si ce n’est concernant son prix ! En attendant sa remplaçante dans quelques années, même si certains détails d’ergonomie et de confort persistent, elle a, sans aucun doute, encore de beaux jours devant elle.

Nos photos : essai Dacia Sandero 2017 Stepway TCe 90 – Bleu d’Azurite

 


Autres articles

1 commentaire

  1. Collab dit :

    Et un critère important : ELLE EST FIABLE ! J’utilise une Stepway dCi90 au quotidien pour mes trajets domicile/travail (110 km) et je ne peux que la recommander

Laisser un commentaire