Essai Mazda 6 Skyactiv-D 150 ch : grande et sobre

Troisième génération du nom, la nouvelle Mazda 6 se montre plus grande et plus moderne mais conserve t-elle ses atouts ? dynamique et économique ?

Après le SUV CX-5, c’est au tour de la berline de profiter des nouvelles innovations du constructeur.

Lancée cette année, la nouvelle Mazda 6 s’inspire du concept-car Takeri et en récupère presque la totalité du style. Avec 4,87 mètres de long c’est 11 cm de plus que l’ancienne version, elle rejoint presque la cours des grandes berlines. Dès le premier coup d’œil on reconnait le style Mazda avec les lignes dynamiques. La ceinture de caisse est basse et l’ensemble pourrait même nous rappeler certains coupés quatre portes. La 6 est disponible en carrosserie 4 portes et en break. Adieux donc la version avec hayon qui se montrait pourtant bien pratique.

Globalement cette nouvelle version plait sans aucun doute et s’octroie un style exclusif mélangeant agressivité et élégance.

A bord, la nouvelle berline japonaise offre une présentation plus moderne mais conserve son aspect sobre. La finition est en net progrès mais on constate quelques défauts comme les commandes de portes vieillottes ou encore la console du milieu qui bouge un peu… Dommage car on se sent plutôt bien dedans. L’ergonomie est de rigueur avec notamment une molette en dessous du levier de vitesses permettant l’accès au système multimédia et GPS. Ce dernier est un Tomtom, bon choix. Les occupants avant sont bien installés, quand aux passagers arrière ils ne se peindront pas avec la garde au toit et l’espace aux jambes généreux grâce à l’empattement de 2,83 mètres. Le coffre est toujours profond et volumineux avec un volume de chargement de 489 litres. Mais c’est moins que la précédente génération qui offrait 510 litres

Proposée à l’achat avec quatre motorisations, deux essence de 165 ch et 192 ch, et deux Diesel de 150 ch et 175 ch, nous avons souhaités essayer le 2,2L Skyactiv-D 150 qui sera le plus vendu et qui promet des consommations records. Il est d’ailleurs déjà homologué Euro VI. Ce bloc quatre cylindres développe 150 ch à 4 500 tr/mn et un couple de 380 Nm entre 1 800 et 2 600 tr/mn. Le 0 à 100 km/h s’effectue en 9 secondes pour une vitesse maximale de 211 km/h. Une fois le contact enclenché et les premiers tours de roue réalisés on constate tout de suite que l’insonorisation est au rendez-vous, c’est encore plus bluffant à l’arrêt d’un carrefour. La mécanique se montre souple et dynamique avec un couple à bas régime très appréciable et reprises plus que correctes. Avec 1 495 kg sur la balance la berline est animé efficacement par ce moteur et ne demande pas les 175 ch de l’autre moteur.

La marque japonaise nous surprend toujours lorsque l’on s’intéresse aux consommations de carburant. Pour cette version il est annoncé une moyenne de 3,6 l/100 km en cycle extra-urbain, et un mixte à 4,2 l/100 km. Les rejets de CO² sont de 108g. Après plusieurs kilomètres mélangeant ville et routes, nous avons obtenu une moyenne de 5 l/100 km. Nous somme loin des 3,6 l mais c’est tout à fait correct et fidèle à ce que l’on attendait de la part de la technologie Skyactiv, d’autant plus que nous avons sollicité le moteur de temps en temps. Le système de coupure du moteur à l’arrêt i-stop est de dernière génération mais on constate un léger manque de réactivité. Il est couplé au système i-Eloop qui récupère l’énergie au freinage pour la redistribuer aux organes électriques.

A conduire la nouvelle Mazda 6 devrait se montrer difficile à manœuvrer au vue de son gabarit mais il n’en est rien. La visibilité est excellente et la direction est douce à basse vitesse. Sur route le comportement est excellent associé à un confort très bien maîtrisé. La commande boîte de vitesse à six rapports est agréable à manier.

Côté budget, le constructeur a changé sa politique. En effet la précédente génération offrait un excellent rapport prix/équipements par rapport à la concurrence. Avec sa nouvelle 6 les prix grimpent mais pas les équipements. Vendue à partir de 28 500€, les clients se tourneront plutôt vers la finition Élégance à 30 050€ qui proposent GPS, Bluetooth, régulateur de vitesse, climatisation auto, feux automatique, détecteur de pluie, système audio 6 HP. Pour obtenir les équipements de sécurité RVM (détecteur d’angle mort), l’avertisseur de changement de file, les feux de croisement/route automatique, les Xénons, les radars de stationnement et les sièges chauffants il faut ajouter 2 250€ (finition Dynamique). La gamme étant simple, si vous optez pour ce moteur 2,2l 150 ch vous ne pourrez pas disposer des équipements suivants : régulateur de vitesse auto-adaptatif, système audio 11HP Bose, caméra de recul, sièges électriques et système d’ouverture et de fermeture sans clef.

Conclusion

La Mazda 6 Skyactive-D 150 est une bonne berline et se montre très intéressante en terme de prix même si on constate une augmentation par rapport à l’ancienne version. Son design est séduisant et colle avec ses qualités dynamiques sur la route. L’habitabilité est digne d’une grande routière, reste plus qu’à améliorer les quelques défauts de finition.

 


Laisser un commentaire