Verbalisation par vidéo-surveillance : c’est au tour de Paris !

C’est officiel, la ville de Paris met en place la vidéo-verbalisation !

Comme c’est déjà le cas dans d’autres grandes villes, comme Nice par exemple, l’objectif est simple : constater des infractions au code de la route par le biais de surveillance vidéo. Cela concernera le franchissement de feu rouge, le stationnement irrégulier dans les voies réservées, l’emprunt d’une voie non affectée à sa catégorie et le stationnement en double file.

Le principe est simple et similaire aux contrôles de radars fixes. Une fois l’infraction constaté par le système PVPP (plan de vidéo-protection pour Paris), la prise d’un cliché photographique avec date et heure montre le véhicule concerné ainsi que son immatriculation. La photo part ensuite au centre national de traitement de Rennes afin d’identifier le propriétaire et d’éditer un procès-verbal qui sera envoyé au domicile du contrevenant.

La capital est ainsi dotée d’une cinquantaine de caméras dédiées à la vidéo-verbalisation. Voici les principaux axes concernés :

– rue de Rivoli (1er et 4e)
– avenue de l’Opéra (1er) 
– grands boulevards (2e, 3e, 9e et 10e)
– boulevard de Sébastopol (3e, 4e)
– boulevard Saint-Germain (6e et 7e)
– avenue des Champs-Élysées (8e)
– place Saint-Augustin (8e)
– avenue du Général Leclerc (14e)
– rue de Vaugirard (15e)
– avenue de Clichy (17e)
– boulevard Barbès (18e)
– rue Marx Dormoy (18e)
– avenue Jean Jaurès (19e)

Crédit photos : Préfecture de Police de Paris

 

Autres articles

Laisser un commentaire