Essai Renault Megane TCe 130

La berline compacte de Renault rencontre aujourd’hui un grand succès et même si elle est principalement vendue sur le marché français en Diesel, les motorisations essence n’ont pas été négligées. Le moteur essence TCe 130 de dernière génération convient-il à la Mégane ?

vivre-auto-renault-megane-tce-130-essai-33La troisième génération de la Mégane berline fait bien plus l’unanimité que la précédente. Elle possède un style plus équilibré, et beaucoup plus fluide. Avec une ligne de toit fuyante, et une ceinture de caisse montante, la Mégane joue la carte de l’élégance. Longue de 4,30 mètres, elle conserve un aspect compact, et un sentiment de robustesse et de qualité s’en dégage. On notera la présence de bandeaux de protection en bas des portes de couleur noire. Les poignées de portes légèrement décalées sont chromées, et les vitres latérales arrière teintées. A l’avant, le capot comprend une nervure lui donnant ainsi du relief, et les feux s’effilent de profil. La lunette du hayon possède une forme tout en arrondi. Elle rejoint les feux qui débordent sur les ailes. Globalement, la Mégane est actuellement une des plus belles réussites esthétiques de la marque.

vivre-auto-renault-megane-tce-130-essai-13L’intérieur parait moderne, avec une planche de bord épurée et élégante. La finition est soignée, et la partie haute en plastique moussé noir offre un bel aspect. L’habitacle est lumineux grâce notamment au toit ouvrant. Les compteurs sont très réussis, et offrent une bonne visibilité. Un témoin vous indique s’il faut passer un rapport de vitesse supérieur ou au contraire rétrograder. Autre détail, des tranches lumineuses situées au-dessus du compteur de vitesse vous informent en cas de dépassement important de la vitesse programmée via le régulateur/limiteur de vitesse. La carte main libre, tout comme le frein à main électrique sont vraiment un plus sur le plan technologique, et certaines personnes auront du mal à s’en passer. La climatisation bizone est très bien étudiée, avec deux modes « Soft » et « Fast » en fonction de l’exigence du conducteur. La Mégane berline s’avère généreuse en terme d’habitabilité. Ses occupants seront à l’aise à l’avant comme à l’arrière, l’espace aux jambes étant correct et la banquette confortable. Toutefois, certains trouveront que les vitres arrière sont étroites. Le coffre d’une contenance variant de 372 à 1 129 dm3 fait de la compacte du losange une référence. Rien à voir donc avec l’ancien modèle qui offrait à peine 250 dm3. Les rangements sont de rigueur, avec en plus de la boîte à gants, des trappes dans le plancher, un rangement sous l’accoudoir, et bien sûr des bacs de portières.

vivre-auto-renault-megane-tce-130-essai-05Le TCe 130 fait partie de la famille des moteur dit « downsizés ». C’est-à-dire une faible cylindrée associée à un turbo, ayant pour but d’obtenir un meilleur rapport couple et puissance, tout en réduisant la consommation. Au premier coup de clé, nous sommes surpris par le silence au régime de ralenti. Cela se confirme également en roulant, pour entendre le moteur il faut dépasser les 2 000 tr/mn. Certains trouveront cela confortable, et d’autres un peu frustrant, surtout que le témoin de passage de vitesse s’allume à ce régime. Le moteur est doux et progressif, les accélérations sont bonnes. Il est donc tout à fait possible de rouler tranquillement en silence, mais également adopter une conduite dynamique d’autant plus que le TCe 130 ne s’essouffle pas dans les tours ! Avec ses 1 397 cm3, le moteur reste sobre. Durant notre essai nous n’avons pas dépassé les 9,5 l/10 km en utilisation ville/route. La Mégane possède un train avant particulièrement incisif et un excellent châssis. Le roulis reste bien maîtrisé. Le freinage quand à lui offre un bon mordant. La direction électrique n’est pas son point fort, un peu trop élastique à notre goût. Enfin, le confort de suspension est bien maitrisé, même sur les routes abimées.

Conclusion

Joliment dessiné, le design de la Mégane berline plait beaucoup. Le 1.4 TCe 130 offre un très bon agrément de conduit, tout en restant sobre. Même si la plupart des modèles rencontrés sur nos routes sont équipés du dCi 110, la version essence ne doit pas être négligée tant elle est intéressante sur ce modèle. A 22 050 € c’est une bonne affaire, surtout au vu des équipements de série de la finition Dynamique.

 

Laisser un commentaire